En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 808.33 PTS
-0.93 %
4 804.5
-0.86 %
SBF 120 PTS
3 822.59
-0.91 %
DAX PTS
10 753.17
-1.04 %
Dowjones PTS
24 100.51
+0.00 %
6 594.96
+0.00 %
1.134
+0.32 %

Huit groupes européens investissent pour le climat

| AFP | 573 | Aucun vote sur cette news
Danone, Crédit Agricole, Hermès, Firmenich, Michelin, SAP, Schneider Electric et Voyageurs du Monde vont investir 50 millions d'euros dans des projets de lutte contre le réchauffement climatique
Danone, Crédit Agricole, Hermès, Firmenich, Michelin, SAP, Schneider Electric et Voyageurs du Monde vont investir 50 millions d'euros dans des projets de lutte contre le réchauffement climatique ( Cris BOURONCLE, Cris BOURONCLE / AFP/Archives )

Huit groupes européens (Danone, Crédit Agricole, Hermès, Firmenich, Michelin, SAP, Schneider Electric et Voyageurs du Monde) ont annoncé lundi un investissement de 50 millions d'euros dans un nouveau fonds Livelihoods destiné à financer des projets luttant contre le réchauffement climatique.

"Ce fonds de 50 millions d'euros, qui a vocation à monter à 100 millions d'euros fin 2018, portera au total à 140 millions d'euros le montant engagé depuis le lancement du premier fonds Livelihoods pour le climat en 2011", a déclaré à l'AFP Bernard Giraud, président et cofondateur de Livelihoods Venture, destiné à réduire l'empreinte carbone des entreprises via le financement de projets agricoles vertueux (reconstitution d'écosystèmes, agroforesterie...) dans plusieurs régions du monde.

Avec 40 millions d'euros, le premier fonds, auquel participaient aussi la Caisse des Dépôts et Consignation et La Poste, a financé trois types de projets, chacun d'un montant compris entre 2 et 5 millions d'euros, sur lesquels il s'est engagé sur une durée de 10 à 20 ans:

- replantation de mangroves et reconstitution d'écosystèmes en Casamance au Sénégal (10.000 hectares), à Sumatra en Indonésie (5.000 hectares) et dans le Bengale en Inde (4.500 hectares).

- agroforesterie: plantation d'arbres fruitiers (manguiers) et caféiers dans l'Andra Prasdeh en Inde (6 millions d'arbres) avec la communauté des Adi Vasi avec le soutien à une marque de café Araku. Plantations d'arbres au Guatemala (hévéas, cardamone) dans une communauté montagneuse touchée par la déforestation. Projet de soutien technique à une communauté de 30.000 petits fermiers au Kenya, en lien avec un industriel kenyan des produits laitiers Brookside (plantations d'arbres, fertilisation avec compost, augmentation des rendements).

- Ruralité, énergie: projet de fabrication locale et distribution de foyers (poêle) en argile et paille ou en métal, pour réduire la cuisson en plein air, la déforestation qui s'ensuit et la pollution à la fumée, au Burkina Faso, au Pérou et au Kenya.

"Un des plus gros enjeux pour la suite est le +passage à l'échelle+, c'est-à-dire le développement à grande échelle de chacun de ces projets qui a donné de bons résultats", a dit M. Giraud, selon lequel chacun des projets a un double impact "environnemental et social" localement pour les communautés concernées, en plus de rapporter des crédits carbone aux entreprises qui les financent.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

Nissan n’a toujours pas trouvé de remplaçant à Carlos Ghosn pour occuper le poste de président de son conseil d’administration. Des discussions sont toujours en cours, a indiqué aujourd’hui…

Publié le 17/12/2018

L'équipe de TradingSat propose aux investisseurs actifs en quête de produits de couverture, dans ces conditions de marché dégradées, une prise de position sur un cracker (de mnémo SHC) qui a la…

Publié le 17/12/2018

La Malaisie a engagé des poursuites pénales contre des filiales Goldman Sachs et un ancien employé de la banque américaine, Tim Leissner, dans le cadre du scandale du fonds souverain malaisien…

Publié le 17/12/2018

A la demande de la société, Euronext a annoncé ce matin que la cotation des actions Harvest était suspendue sur Euronext Growth Paris, dans l'attente...

Publié le 17/12/2018

Offre de mobilité verte qui vise à simplifier l'accès aux véhicules électriques...