En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 866.11 PTS
+0.53 %
4 850.50
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 868.66
+0.24 %
DAX PTS
11 086.61
+0.14 %
Dowjones PTS
24 575.62
+0.70 %
6 658.76
+0.00 %
1.136
-0.19 %

Huawei punit des employés... ayant tweeté avec un iPhone

| AFP | 242 | Aucun vote sur cette news
Deux employés de Huawei ont été sanctionnés pour avoir publié les voeux de l'entreprise sur Twitter via un iPhone du grand rival, l'américain Apple
Deux employés de Huawei ont été sanctionnés pour avoir publié les voeux de l'entreprise sur Twitter via un iPhone du grand rival, l'américain Apple ( Nicolas ASFOURI / AFP/Archives )

Le fabricant chinois de smartphones Huawei a sanctionné deux employés qui avaient utilisé un iPhone de son grand rival américain Apple pour publier un message sur le compte Twitter de l'entreprise, révèle une note interne.

L'incident s'est produit le 1er janvier, lorsque l'entreprise a publié des voeux de Nouvel an à destination de ses abonnés sur le réseau social.

Le "Joyeux #2019" tweeté par Huawei était suivi d'une petite mention indiquant que le message avait été envoyé "via Twitter pour iPhone".

Le populaire youtubeur américain Marques Brownlee a alors effectué une copie d'écran et l'a partagée avec ses 3 millions d'abonnés. Suite à la propagation de l'information, la firme chinoise a effacé le message original.

L'employé incriminé et le chef du marketing numérique ont fait l'objet d'une retenue sur leur salaire du mois de 5.000 yuans (640 euros) suite à "l'impact négatif" de l'incident, selon une note interne circulant sur le réseau social Weibo et consultée par l'AFP.

Le deuxième verra par ailleurs son revenu mensuel gelé et toute promotion interdite pendant 12 mois.

Dans la note, Chen Lifang, directeur du conseil d'administration, avance une explication: l'entreprise tierce qui gère les comptes de réseaux sociaux de Huawei aurait utilisé un iPhone avec une carte SIM hongkongaise après des "problèmes de VPN".

Twitter, à l'image d'autres sites internet occidentaux comme Google ou Facebook, sont rendus inaccessibles par Pékin en Chine continentale. Les internautes peuvent cependant utiliser des logiciels appelés "réseaux privés virtuels" (VPN en anglais) pour en débloquer l'accès.

C'est la défaillance de cet outil qui aurait conduit à utiliser un téléphone avec une carte SIM de Hong Kong, territoire chinois semi-autonome qui n'est pas soumis au blocage d'internet.

Huawei n'a pas répondu à une demande de commentaire de l'AFP.

Le géant chinois a ravi l'an passé à Apple la deuxième place mondiale des vendeurs de smartphones, derrière le coréen Samsung. Mais il fait face à une fronde de Washington, qui pousse ses alliés occidentaux à ne pas utiliser ses équipements télécoms.

Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei, a été arrêtée début décembre au Canada à l'instigation des Etats-Unis. Ils la soupçonnent d'être impliquée dans une fraude visant à contourner les sanctions américaines contre l'Iran.

Cet incident a conduit quelques entreprises chinoises à offrir à leur personnel des subventions pour s'équiper d'un appareil Huawei, voire à faire la chasse aux employés utilisateurs d'un iPhone.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2019

AXA annonce la nomination de Ulrike Decoene, actuellement directrice de cabinet de Thomas Buberl, directeur général d’AXA, en tant que directrice de la Communication et de la Marque du groupe AXA.…

Publié le 24/01/2019

Carlos Ghosn a démissionné de la présidence de Renault. C’est ce qu’a annoncé Bruno Le Maire, lors d'une interview à Bloomberg. « Désormais, il est temps de préparer le futur de Renault et…

Publié le 24/01/2019

A l'issue de réunions de négociations entre la direction d'Air France et les deux syndicats représentatifs des pilotes (SNPL et SPAF), un projet d'accord a été élaboré. Ce projet d'accord…

Publié le 24/01/2019

Le titre rebondit après avoir observé une phase de consolidation suite à la sortie haussière d'un triangle symétrique. Du côté des indicateurs, les moyennes mobiles à 20 et 50 séance sont sur…

Publié le 24/01/2019

Capzanine, AXA France et AXA Investment Managers ont annoncé aujourd’hui entrer en discussions exclusives pour renforcer leur partenariat et permettre ainsi à Capzanine d’accélérer son…