5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

HSBC: le bénéfice grimpe grâce aux économies et à des marchés porteurs

| AFP | 189 | Aucun vote sur cette news
La banque HSBC annonce un bénéfice en hausse au premier semestre 2017
La banque HSBC annonce un bénéfice en hausse au premier semestre 2017 ( NIKLAS HALLE'N / AFP/Archives )

La banque HSBC a annoncé lundi des résultats en hausse pour le premier semestre, grâce à ses efforts de réduction de coûts et un environnement de marché plus favorable.

Le groupe basé à Londres mais actif à travers le monde et particulièrement en Asie est engagé depuis deux ans dans une large réduction de voilure accompagnée de la disparition de dizaines de milliers d'emplois.

Il a jugé que ces résultats pour les six premiers mois de l'année étaient "excellents" après une turbulente année 2016.

Le bénéfice net a grimpé de 10% entre janvier et juin, à environ 7 milliards de dollars sur un an, alors que le bénéfice avant impôt a progressé de 5%, à 10,2 milliards.

Si les incertitudes liées au Brexit et aux futures relations entre Londres et l'Union européenne perdurent, HSBC se montre "résistante", a déclaré son président Douglas Flint.

Le groupe récolte les fruits des mesures d'économies de ces dernières années, avec une baisse de 12% de ses dépenses opérationnelles, à 16,4 milliards dollars.

Il a profité dans le même temps d'un environnement financier plus favorable avec des marchés mieux orientés et un relèvement de taux de la banque centrale américaine, propre à renforcer ses marges.

La banque a par ailleurs annoncé un programme de rachat d'actions portant jusqu'à deux milliards de dollars, qui doit être mené à bien dans le courant du second semestre.

Le marché appréciait la nouvelle et l'action de la banque bondissait (+2,74% à 765,60 pence) lundi matin à la Bourse de Londres.

- Nouvelle direction -

"Les résultats de HSBC dépassent sans aucun doute les attentes du marché", a déclaré Dickie Wong, analyste chez Kingston Securities. La banque est "en très bonne forme" après les vastes restructurations lancées dans la foulée de la crise financière internationale de 2008, a-t-il ajouté.

Le groupe peut s'appuyer en particulier sur ses performances en Asie qui représente environ les trois quarts des profits du groupe.

"HSBC est optimiste concernant les perspectives économiques mondiales mais est un peu plus prudente concernant le Royaume-Uni", en raison d'une moindre croissance et du Brexit, même si la banque est moins dépendante du pays compte tenu de sa diversification géographique, souligne Neil Wilson, analyste chez ETX Capital.

Pour faire face aux conséquences du Brexit, HSBC a déjà dit vouloir relocaliser un millier d'emplois vers Paris.

En raison de la sortie de l'Union européenne, "nous pensons qu'environ 1 milliard de dollars de chiffre d'affaires est à risque et nous ne pensons pas le perdre", a souligné le directeur général Stuart Gulliver, lors d'une conférence téléphonique.

"C'est la raison pour laquelle nous devons déplacer des emplois. Certaines activités dépendaient de la loi européenne et ne pourront plus être réalisées au Royaume-Uni. Cela concerne le millier d'emplois que nous voulons déplacer en France dans le but de protéger ce chiffre d'affaires et de ne pas le perdre", selon lui.

Ces résultats témoignent du progressif redressement de la banque qui a été ébranlée par les scandales et des résultats financiers décevants. HSBC avait annoncé en 2015 qu'elle se séparait de près de 50.000 employés dans le cadre d'un plan de restructuration planétaire, incluant la vente de ses activités au Brésil et en Turquie.

Cette cure d'amaigrissement visait à libérer des moyens afin de lui permettre de s'ancrer davantage en Asie.

HSBC a annoncé par ailleurs en mars la nomination d'un nouveau président dans le cadre d'un remaniement au sommet qui verra également la désignation d'un nouveau directeur général. L'homme d'affaires britannique Mark Tucker, président de l'assureur AIA, succèdera à M. Flint en octobre.

HSBC a été frappée par plusieurs scandales ces dernières années, dont une affaire liée à la mise en place d'un vaste système d'évasion fiscale dans sa filiale suisse, sans compter les milliards d'euros d'amendes et d'indemnités payées dans plusieurs pays pour solder des affaires de blanchiment d'argent et de manipulations des marchés.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Dominique Carouge exerçait depuis le 1er janvier 2016 les responsabilités de Directeur Financier Adjoint et de Responsable des Opérations financières et du Contrôle...

Publié le 19/01/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                            Paris, le 19 janvier…

Publié le 19/01/2018

    EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 EUR Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n° B 095 550 356…

Publié le 19/01/2018

Une fois converties en actions ordinaires, ces ADP seront admises à la négociation sur le marché Euronext Growth...

Publié le 19/01/2018

Visiativ a finalisé le rachat par Alliativ, société holding détenue par les deux fondateurs dirigeants Laurent Fiard et Christian Donzel, des 450 660 ADP 2012 (Action à Dividende Prioritaire)…

CONTENUS SPONSORISÉS