En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 095.07 PTS
-
5 090.00
-
SBF 120 PTS
4 073.02
-
DAX PTS
11 614.16
+0.78 %
Dowjones PTS
25 250.55
-0.35 %
7 068.67
-1.24 %
1.159
+0.05 %

HSBC bénéficie de ses activités asiatiques au troisième trimestre

| AFP | 279 | Aucun vote sur cette news
Logo HSBC dans le centre de Londres, le 21 février 2017
Logo HSBC dans le centre de Londres, le 21 février 2017 ( NIKLAS HALLE'N / AFP/Archives )

La banque HSBC a annoncé lundi être revenue dans le vert au troisième trimestre, grâce à la bonne santé de ses activités asiatiques, un an après avoir encaissé de lourdes charges liées à la vente de son activité au Brésil.

Entre le 1er juillet et le 30 septembre, le géant bancaire a dégagé un bénéfice net de 2,96 milliards de dollars (2,54 milliards d'euros), contre une perte de 617 millions au troisième trimestre 2016.

Le groupe basé à Londres mais actif à travers le monde et particulièrement en Asie est engagé depuis deux ans dans une large réduction de voilure accompagnée de la disparition de dizaines de milliers d'emplois et du retrait de nombreux pays.

Lors du troisième trimestre 2016, il avait subi en conséquence de lourdes pertes, notamment liées à la vente de son activité au Brésil mais aussi à des éléments exceptionnels défavorables en Europe.

Ces événements passés, les comptes du troisième trimestre sont apparus nettement mieux orientés cette année, avec un bénéfice avant impôt quintuplé, à 4,6 milliards de dollars.

Le directeur général Stuart Gulliver a jugé lors d'une conférence téléphonique que la hausse des profits était aussi une conséquence de la stratégie "de s'appuyer sur l'Asie et d'investir dans le delta de la Rivière des Perles", une région du sud de la Chine.

Le directeur général d'HSBC Stuart Gulliver, lors du forum de l'Association Paris Europlace le 11 juillet 2017
Le directeur général d'HSBC Stuart Gulliver, lors du forum de l'Association Paris Europlace le 11 juillet 2017 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

HSBC a dégagé en Asie près des trois-quarts de son bénéfice ajusté avant impôt mondial, c'est à dire expurgé des effets de changes et événements exceptionnels significatifs comme les cessions/acquisitions.

Après avoir renforcé la stratégie asiatique du groupe en 2015, M. Gulliver s'apprête désormais à se retirer après un long mandat ouvert en 2011. La banque a choisi John Flint, pur produit du groupe, pour devenir directeur général à partir du début 2018, ce qui bouclera un remaniement au sommet qui a vu aussi l'arrivée de Mark Tucker à la présidence du conseil d'administration.

- Déboires judiciaires -

Le nouveau numéro un exécutif dirigera une banque dont le siège a été confirmé à Londres malgré son tropisme asiatique et le départ britannique de l'UE. Au sujet du Brexit, M. Gulliver a répété que la banque pourrait déplacer "jusqu'à un millier d'emplois" du Royaume-Uni vers la France, où il dispose déjà d'une filiale bancaire universelle.

Le Brexit, qui fait l'objet d'âpres négociations entre Londres et Bruxelles, pourrait faire perdre aux banques basées au Royaume-Uni le passeport financier européen, qui leur permet d'offrir leurs services sans contrainte dans tous les pays de l'UE.

Estimant à "200 ou 300 millions" les coûts associés au Brexit pour HSBC, M. Gulliver n'a précisé aucune date pour ces déplacements d'emplois. Il a ajouté que la banque n'avait pour l'instant ressenti aucun "impact négatif concret" du Brexit dans son activité opérationnelle.

Les analystes ont salué prudemment ces résultats.

"Je crois que le titre HSBC figure parmi les meilleurs titres bancaires du moment", a déclaré à l'AFP Dickie Wong, directeur de recherches chez Kingston Securities. "C'est le troisième trimestre consécutif de hausse des revenus".

Le bénéfice avant impôt ajusté s'est toutefois effrité de 1% au troisième trimestre, reflet d'une activité plus mitigée sur les marchés qu'auprès des particuliers et des entreprises. Ce bémol contribuait à faire fléchir l'action à la Bourse de Londres, où elle perdait 1,35% à 738,20 pence vers 11H00 GMT dans un marché quasi stable.

M. Wong a souligné en outre que le géant de la finance pourrait continuer de subir les effets de ses démêlés avec la justice. HSBC a été frappée par plusieurs scandales, dont une affaire liée à la mise en place d'un vaste système d'évasion fiscale dans sa filiale suisse, sans compter les milliards de dollars d'amendes et d'indemnités payées dans plusieurs pays pour solder des affaires de blanchiment d'argent et de manipulations des marchés.

ey-lm-ev-pn/php

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

L'Eanm est le congrès de référence pour le secteur de la médecine nucléaire

Publié le 15/10/2018

Performance au rendez-vous...

Publié le 15/10/2018

Les deux sociétés de communications et d'électronique de défense Harris et L3 ont annoncé dimanche une "fusion entre égaux", qui créera un ensemble affichant des ventes annuelles de 16 Mds$.

Publié le 15/10/2018

Le projet bénéficiera d'un contrat de rémunération d'une durée de 10 ans à compter de sa mise en service prévue à la fin de l'année 2019...

Publié le 15/10/2018

Muriel Benedetto Marmilloud travaillera aux côtés du Président Directeur Général, Olivier Jallabert...