5 289.86 PTS
+0.64 %
5 275.0
+0.43 %
SBF 120 PTS
4 239.49
+0.61 %
DAX PTS
12 487.90
+0.83 %
Dowjones PTS
25 059.39
-0.63 %
6 820.19
+0.73 %
Nikkei PTS
21 925.10
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Honda va rappeler en Chine 245.000 véhicules équipés d'airbags Takata

| AFP | 135 | Aucun vote sur cette news
Le constructeur automobile japonais Honda et sa coentreprise locale vont rappeler en Chine plus de 245.000 véhicules équipés d'airbags Takata jugés dangereux
Le constructeur automobile japonais Honda et sa coentreprise locale vont rappeler en Chine plus de 245.000 véhicules équipés d'airbags Takata jugés dangereux ( TORU YAMANAKA / AFP/Archives )

Le constructeur automobile japonais Honda et sa coentreprise locale vont rappeler en Chine plus de 245.000 véhicules équipés d'airbags Takata jugés dangereux, a indiqué dimanche le régulateur chinois.

Honda et son partenaire Guangqi Honda vont commencer le rappel des véhicules concernés --les modèles Accord, Fit, City, Crosstour et Everus S1-- à partir du 23 octobre et le remplacement des coussins de sécurité fabriqués par Takata sera gratuit, a précisé l'Administration chinoise pour le contrôle de la qualité, l'inspection et la quarantaine (Aqsiq).

Takata, un groupe japonais expert mondial des airbags et placé en faillite en juin dernier, est à l'origine d'un scandale planétaire qui l'a emporté: en raison d'un agent chimique utilisé par le groupe depuis les années 2000, le nitrate d'ammonium, ses airbags peuvent se dégrader et exploser de façon dangereuse, avec projections de fragments sur le conducteur ou le passager.

Le défaut, que Takata est accusé d'avoir longtemps dissimulé, avait été mis au grand jour par les autorités américaines en 2014 et a conduit depuis à de massives campagnes de rappels: au total, au moins 100 millions d'airbags sont concernés dans le monde, tous constructeurs confondus.

L'Aqsiq a déjà ordonné des rappels à de nombreux groupes automobiles en raison des coussins de sécurité Takata qui les équipaient. Cette administration a ainsi dévoilé ces dernières semaines les rappels de 4,86 millions de véhicules par Volkswagen et 2,5 millions de véhicules par General Motors.

En Chine, plus de 20 millions de véhicules, produits par 37 constructeurs différents, sont équipés des airbags défectueux du fabricant nippon, juge l'Aqsiq, dans une estimation rapportée par l'agence étatique Chine nouvelle. Fin juin, une vingtaine de groupes avaient déjà rappelé 10,6 millions d'unités.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Drive & Share s'adresse à ceux qui souhaitent bénéficier de la flexibilité que procure la possession d'une voiture, mais qui n'ont pas besoin de l'utiliser régulièrement...

Publié le 20/02/2018

En particulier, 1,71 MdE de travaux vont échoir à Eiffage...

Publié le 20/02/2018

Cette opération s'inscrit dans la stratégie du Groupe BPCE de recentrage dans les secteurs et zones prioritaires de développement...

Publié le 20/02/2018

Genkyotex publie une étude dans la revue International Journal of Cancer...

Publié le 20/02/2018

Mercialys a placé avec succès ce jour une émission obligataire à 8 ans d'un montant de 300 ME...

CONTENUS SPONSORISÉS