5 535.26 PTS
-
5 537.0
-
SBF 120 PTS
4 427.90
-
DAX PTS
13 559.60
+0.71 %
Dowjones PTS
26 210.81
-0.01 %
6 963.46
+0.83 %
Nikkei PTS
24 029.57
-0.39 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Hommages à Peter Sutherland, ex-patron de l'OMC décédé dimanche

| AFP | 179 | Aucun vote sur cette news
Peter Sutherland, premier directeur général de l'OMC, lors d'une conférence de presse à Genève le 8 septembre 2015
Peter Sutherland, premier directeur général de l'OMC, lors d'une conférence de presse à Genève le 8 septembre 2015 ( Fabrice COFFRINI, Fabrice COFFRINI / AFP/Archives )

Les hommages pleuvaient lundi en l'honneur de l'Irlandais Peter Sutherland, premier directeur général de l'OMC et fervent défenseur de la coopération internationale, décédé dimanche à Dublin.

Avocat de formation, Peter Sutherland, mort à 71 ans, était devenu homme politique, diplomate et patron de grandes entreprises au cours d'une carrière de plus de quarante ans dans les cénacles irlandais, européens et internationaux.

L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a souligné lundi que Peter Sutherland avait constitué "un rouage essentiel de la création du système commercial multilatéral d'aujourd'hui".

Il fut l'un des chefs d'orchestre de la transformation de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT), qu'il a dirigé en 1993 et 1994. A l'issue des huit ans de négociations de l'Uruguay Round (Cycle d'Uruguay), ce système créé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale est devenu l'OMC le 1er janvier 1995 et Peter Sutherland fut son premier directeur général.

Fervent partisan du libre-échange et d'un rôle accru des institutions multilatérales, l'Irlandais n'avait de cesse de vilipender le protectionnisme qu'il avait surnommé "la meilleure recette de l'inefficacité".

Peter Sutherland avait toutefois cédé les rênes de l'OMC quelques mois après sa création, et il fallut 18 années supplémentaires à l'organisation pour conclure un premier accord afin de réduire certains droits de douane et de faciliter les échanges internationaux.

Comme co-fondateur de l'OMC, l'Irlandais a été parfois considéré dans la presse comme l'un des "pères de la mondialisation", qui fait face désormais à des critiques de plus en plus bruyantes y compris de la part du président américain Donald Trump.

Avant le GATT et l'OMC, Peter Sutherland avait été le procureur général de la république d'Irlande au début des années 1980 --le gardien des lois-- et commissaire européen à la Concurrence dans la deuxième moitié de cette décennie - un poste où il fut l'un des artisans du programme d'échanges étudiants Erasmus.

"Dans tous les sens du termes, Peter Sutherland fut un vrai Européen. Il croyait dur comme fer en l'Union européenne et en d'autres organisations internationales pour la coopération et le dialogue internationaux", a souligné le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Fin manoeuvrier, Peter Sutherland utilisa ses nombreux contacts pour débuter une seconde carrière comme haut dirigeant d'entreprises après son départ de l'OMC, présidant pendant de nombreuses années la banque d'investissement Goldman Sachs International et la major pétrolière britannique BP.

Il avait consacré ses dernières années de vie active auprès de l'ONU, comme conseiller spécial sur les migrations.

Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a rendu hommage à "un homme d'Etat", "champion des libertés individuelles et économiques".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2018

Tout faire pour convaincre la Cour d'appel de son bon droit...

Publié le 23/01/2018

Revue collective du dossier réglementaire...

Publié le 23/01/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 23/01/2018

  Atari innove pour accélérer le développement de son catalogue de plus de 200 jeux Accord avec StartEngine pour financer un premier jeu, RollerCoaster Tycoon®, sur la…

Publié le 23/01/2018

"Cet exercice a également été marqué par le franchissement d'étapes majeures sur nos axes prioritaires de développement"...

CONTENUS SPONSORISÉS