En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 778.97 PTS
+1.92 %
4 758.0
+1.71 %
SBF 120 PTS
3 765.62
+1.52 %
DAX PTS
11 780.53
+1.05 %
Dow Jones PTS
25 649.82
+0.4 %
9 489.46
+0.5 %
1.106
+0.45 %

Hertz, victime du coronavirus, se déclare en faillite aux Etats-Unis et au Canada

| AFP | 665 | 4.75 par 4 internautes
Un panneau Hertz dans le sud de San Franciso (Californie) le 8 août 2017
Un panneau Hertz dans le sud de San Franciso (Californie) le 8 août 2017 ( JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Le loueur de voitures américain Hertz, plus que centenaire et connu dans le monde entier, s'est placé vendredi sous le régime américain des faillites, décimé par la pandémie de Covid-19.

Pour l'heure, cette procédure ne concerne que ses opérations aux Etats-Unis et au Canada, a précisé le groupe emblématique dans un communiqué.

Elle épargne ainsi ses principales régions opérationnelles notamment l'Europe, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

Hertz victime du Covid-19
Hertz victime du Covid-19 ( Gal ROMA / AFP )

"L'impact du Covid-19 sur la demande de voyages a été soudain et dramatique, entraînant une baisse brutale des revenus de la société et des réservations futures", a expliqué le groupe.

Hertz indique avoir pris des "mesures immédiates" donnant la priorité à la santé et la sécurité des employés ainsi que de ses clients. Il a en outre éliminé "toutes les dépenses non essentielles".

"Cependant, l'incertitude demeure quant au retour des revenus et à la réouverture complète du marché (...) ce qui a nécessité l'action d'aujourd'hui", ajoute-t-il.

Le 21 avril, Hertz avait déjà annoncé supprimer 10.000 emplois en Amérique du Nord, soit 26,3% de ses effectifs mondiaux, pour faire des économies face aux incertitudes provoquées par les mesures pour endiguer la pandémie.

Vendredi, le groupe a précisé que ce sont même 20.000 personnes au total qui ont été licenciées, soit environ la moitié de ses effectifs mondiaux.

Aux Etats-Unis, le recours au chapitre 11 est un dispositif qui permet à une entreprise n'arrivant plus à rembourser sa dette de se restructurer à l'abri des créanciers.

Hertz n'a pas évoqué le montant de sa dette mais le Wall Street Journal faisait état vendredi d'une dette d'environ 19 milliards de dollars et près de 700.000 véhicules en grande partie inutilisés à cause du coronavirus.

"La réorganisation financière fournira à Hertz une voie vers une structure financière plus robuste qui positionnera au mieux la société à l'avenir", a estimé Hertz.

"Hertz a plus d'un siècle de leadership dans l'industrie et nous sommes entrés en 2020 avec une forte dynamique de revenus et de bénéfices", a déclaré Paul Stone, le PDG du groupe cité dans le communiqué.

Mais la pandémie a mis un coup d'arrêt à l'activité et la direction du groupe redoute que la reprise ne tarde à se concrétiser.

Emblématique de la crise

En outre, la question reste entière sur la capacité du groupe à retrouver sa clientèle d'affaires alors que la pandémie a généralisé le télétravail.

Selon le patron, le recours au chapitre 11 va protéger "la valeur" des actifs du groupe et "donnera le temps nécessaire au groupe de mettre en place une nouvelle base financière plus solide pour réussir à traverser cette pandémie et pour mieux nous positionner".

La société basée à Estero, en Floride, employait 38.000 personnes fin décembre, dont 29.000 aux Etats-Unis.

Depuis quelques années, Hertz était certes aux prises avec la concurrence dont Avis Budget et les services de covoiturage tels que Uber.

Une agence de location de voitures Hertz à l'aéroport de San Francisco le 30 avril 2020
Une agence de location de voitures Hertz à l'aéroport de San Francisco le 30 avril 2020 ( JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

La société avait ainsi essuyé une quatrième perte nette annuelle consécutive en 2019. Mais 2020 avait bien démarré avec une hausse du chiffre d'affaires de 6% en janvier et de 8% en février comparé aux mêmes mois de l'an passé.

Cette faillite illustre l'ampleur de la crise que les Etats-Unis traversent actuellement, conséquence de la paralysie de pans entiers de l'économie notamment les transports et le tourisme, dans un effort pour contenir la propagation du virus.

Au total, depuis l'arrêt brutal de l'économie mi-mars, 38,6 millions de personnes ont demandé une allocation chômage aux Etats-Unis.

Le président de la Banque centrale américaine Jerome Powell a évoqué récemment un pic probable du chômage à 20 ou 25%, après être grimpé à 14,7% en avril.

Le PIB pourrait, lui, se contracter de 20 voire 30% au deuxième trimestre, après avoir reculé de 4,8% sur les trois premiers mois de l'année.

Plus de 1,6 million de personnes ont été contaminées par le coronavirus aux Etats-Unis et la pandémie a fait près de 96.000 morts, selon les dernières données de l'université Johns Hopkins qui font référence.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4.75
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mai 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/05/2020

(Zonebourse.com) Nous soldons le turbo call infini Vontobel OD45V portant sur la parité EUR/USD à 9.1 EUR. Ce produit dérivé a été conseillé…

Publié le 28/05/2020

Avec la transformation inéluctable du commerce physique

Publié le 28/05/2020

Moody’s a dégradé jeudi la note de crédit de long terme de Renault de « Ba1 » à « Ba2 ». Le groupe au losange s’enfonce donc encore un peu plus dans la catégorie spéculative. La…

Publié le 28/05/2020

Amundi a obtenu le flatteur statut de 'Super Management Company' en Irlande...

Publié le 28/05/2020

Casino gagne 3,2% à 34,2 euros sur la place parisienne...