En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
+0.24 %
5 436.00
+0.50 %
SBF 120 PTS
4 340.58
+0.16 %
DAX PTS
12 661.54
+0.80 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.63 %
Nikkei PTS
22 697.36
-

Harcèlement: la CGT veut que la future loi touche les violences au travail

| AFP | 218 | Aucun vote sur cette news
En matière de violences au travail, la CGT demande que la future loi contre les violences sexistes et sexuelles prévoie des sanctions pour les entreprises qui ne respectent pas leurs obligations de prévention
En matière de violences au travail, la CGT demande que la future loi contre les violences sexistes et sexuelles prévoie des sanctions pour les entreprises qui ne respectent pas leurs obligations de prévention ( Franck PENNANT / AFP/Archives )

La CGT a réclamé mercredi que la future loi contre les violences sexistes et sexuelles comprenne des mesures sur le travail, dont la mise en place de sanctions contre les entreprises ne respectant pas leurs obligations de prévention.

La CGT "se félicite" dans un communiqué de l'annonce, en octobre, d'une future loi contre les violences sexistes et sexuelles, mais regrette qu'"aucune mesure contre les violences au travail n'y (soit) prévue".

Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Egalité femmes-hommes, a annoncé le 15 octobre qu'elle prévoyait de présenter l'an prochain un projet de loi qui devrait, entre autres, "acter l'allongement" des délais de prescription pour les crimes sexuels sur mineurs, instaurer un non consentement présumé des enfants, mais aussi comporter des mesures sur le harcèlement de rue.

En matière de violences au travail, la CGT demande que le futur texte prévoie la mise en place de sanctions pour les entreprises qui ne respectent pas leurs obligations de prévention.

Elle propose aussi la création d'une obligation de négocier en entreprise sur les violences sexistes et sexuelles, ainsi que le maintien du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), fusionné avec d'autres instances représentatives du personnel dans le cadre des ordonnances réformant le Code du travail.

Autres mesures: mise en place d'une heure de sensibilisation obligatoire de tous les salariés, d'une formation des managers et responsables des ressources humaines, de même que le doublement des subventions aux associations et du nombre d'hébergements d'urgence, ainsi que la prise en charge de l'ensemble des frais de justice par l'employeur.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Le premier domaine d'application de ce partenariat concernera le raffinage...

Publié le 17/07/2018

Le Groupe anticipe une légère dégradation de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2018-2019...

Publié le 17/07/2018

Le plan national égyptien vise à développer plus de 13 GW de capacité renouvelable...

Publié le 17/07/2018

Les OCA ne portent pas de bons de souscription d'actions (BSA), et portent sur 8 ME maximum de nominal...

Publié le 17/07/2018

Les ampoules seront commercialisées sous la marque AwoX avec le co-branding Deutsche Telekom Magenta SmartHome...