En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.45 PTS
-
4 892.0
-
SBF 120 PTS
3 901.62
-
DAX PTS
10 929.43
-
Dowjones PTS
24 527.27
+0.64 %
6 763.96
+0.89 %
1.137
-0.03 %

Guillaume Faury va succéder à Tom Enders à la tête d'Airbus

| AFP | 302 | Aucun vote sur cette news
Guillaume Faury, l'actuel patron de la branche d'aviation commerciale d'Airbus, le 10 juillet 2018 au centre de livraisons du groupe à Colomiers, en Haute-Garonne
Guillaume Faury, l'actuel patron de la branche d'aviation commerciale d'Airbus, le 10 juillet 2018 au centre de livraisons du groupe à Colomiers, en Haute-Garonne ( PASCAL PAVANI / AFP/Archives )

L'actuel patron des activités d'avions commerciaux d'Airbus, Guillaume Faury, a été désigné lundi par le conseil d'administration du géant aéronautique pour succéder à Tom Enders au printemps, afin de tourner la page de la crise de gouvernance que traverse le groupe depuis un an.

A 50 ans, il remplacera Tom Enders, de neuf ans son aîné, au poste de président exécutif du groupe à l'issue de l'assemblée générale du groupe, le 10 avril prochain, a annoncé le constructeur aéronautique dans un communiqué.

Au cours des prochains mois, Guillaume Faury continuera "à assumer pleinement la direction des activités Avions commerciaux et à déployer tous les efforts nécessaires pour satisfaire (les) clients et assurer la transition avec la prochaine génération de leaders".

La ministre des Armées Florence Parly a salué sa nomination. "Son arrivée marque une nouvelle étape de l'histoire de cette entreprise, modèle de coopération européenne. Il est parfaitement adapté à cette fonction, exigeante et passionnante", a-t-elle écrit dans un tweet.

Le conseil ne précise pas s'il sera également maintenu dans ses fonctions actuelles de patron d'Airbus Commercial Aircraft ou si elles seront scindées, comme il est de tradition chez Airbus. Le sujet devrait être tranché lors de sa prise de fonctions.

Guillaume Faury hérite d'un groupe déboussolé par la crise de gouvernance qu'il traverse depuis un an. Elle s'est traduite par les départs successifs de plusieurs de ses dirigeants historiques, notamment son ex-numéro deux, Fabrice Brégier, qui était censé succéder à Tom Enders.

L'ex-patron de la division Airbus Helicopters devra notamment remettre Airbus en ordre de bataille et relever le défi que lui pose son concurrent Boeing, notamment sur le terrain commercial que l'américain domine depuis le début de l'année.

- Succession préparée avec soin -

En attendant d'accéder à la tête du géant aéronautique, il doit encore tenter d'atteindre l'objectif de livrer environ 800 appareils en 2018. Airbus en est encore loin, avec 503 livraisons à fin septembre. Celles de son avion vedette, l'A320neo, ont notamment été ralenties depuis le début de l'année en raison de problèmes liés aux moteurs de l'appareil.

Enfin, il devra tourner la page des affaires qui pèsent sur le constructeur aéronautique, sous le coup d'investigations du Parquet national financier (PNF) en France et du Serious fraud office (SFO) en Grande-Bretagne pour des irrégularités sur des transactions, faits qu'il avait lui-même dénoncés en 2016.

Airbus avait annoncé dès le mois de mars que le processus de succession à sa tête interviendrait d'ici à la fin 2018, mais il a décidé de l'accélérer afin d'éviter les spéculations et de replonger dans une crise managériale.

Tom Enders s'est félicité de ce choix, en estimant que "Guillaume représente la nouvelle génération de leaders dont Airbus aura besoin dans les dix prochaines années".

"Au cours de sa carrière, il a acquis une vaste expérience industrielle et aéronautique au sein et à l'extérieur d'Airbus", a-t-il ajouté. "Il sait qu'il peut compter sur moi pour assurer une transition harmonieuse."

Et pour bien enfoncer le clou, le président du conseil d'administration Denis Ranque a souligné que le groupe avait "préparé cette succession avec soin". Nous "sommes parvenus à une conclusion unanime, après avoir attentivement examiné tous les candidats potentiels, internes et externes", a-t-il insisté.

Denis Ranque a également remercié Tom Enders pour "les transformations stratégique, structurelle et de gouvernance menées à bien" sous sa direction.

Et alors qu'il est de tradition que Français et Allemands se partagent les présidences exécutive et du conseil d'administration d'Airbus, Denis Ranque a fait savoir qu'il n'irait pas au-delà de son actuel mandat, qui expire en avril 2020.

Le conseil va donc "débuter le processus de sélection" de son nouveau président à cette échéance "en veillant, comme stipulé dans son règlement interne, à maintenir une diversité des nationalités pour les membres du conseil comme pour la direction du groupe."

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 13/12/2018

Theresa May et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, à Bruxelles le 11 décembre 2018, avant une réunion pour renégocier les termes du Brexit ( Aris Oikonomou /…

Publié le 13/12/2018

Une photo de Cherif Chekatt, l'auteur présumé de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg, qui a fait au moins deux morts, obtenue par l'AFP le 12 décembre 2018 ( Handout / AFP )Il a un…

Publié le 12/12/2018

Theresa May, le 10 décembre 2018 devant la Chambre des Communes de Londres, lorsqu'elle a annoncé le report du vote sur l'accord de Brexit ( HO / PRU/AFP )Theresa May a survécu mercredi à un…

Publié le 12/12/2018

Une photo de Cherif Chekatt, l'auteur présumé de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg, qui a fait au moins deux morts, obtenue par l'AFP le 12 décembre 2018 ( Handout / AFP )La police…

Publié le 12/12/2018

Un policier de la BRI (Brigade de recherche et d'intervention) franchit le Pont de l'Europe qui enjambe la Rhine à Strasbourg, le 12 décembre 2018 ( Frederick FLORIN / AFP )Mardi soir, Cherif…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

Cette facilité modifie et proroge l'ouverture de crédit syndiqué signée par le groupe Nexans en 2015...

Publié le 12/12/2018

Dominico de Carvalho est nommé représentant permanent de la société Aviva France...

Publié le 12/12/2018

Les économies d'énergies réalisées par Gazonor au travers de ces nouveaux moteurs vont contribuer à l'amélioration de la rentabilité

Publié le 12/12/2018

L'assemblée générale ordinaire des actionnaires de Maurel & Prom, réunie sur 2e convocation, s'est tenue le 12 décembre (9h30) au Cercle National des...

Publié le 12/12/2018

  Paris, le 12 décembre 2018 N° 17-18   Compte rendu des Assemblées Générales  du mercredi 12 décembre 2018             Établissements Maurel &…