En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 164.65 PTS
+0.22 %
5 167.00
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 100.42
+0.39 %
DAX PTS
11 296.69
-0.03 %
Dowjones PTS
25 883.25
+1.74 %
7 055.18
+0.00 %
1.132
+0.24 %

Guerre commerciale Chine-Etats-Unis: reprise des pourparlers avant la prochaine salve

| AFP | 756 | 4.67 par 3 internautes
Le représentant américain pour le commerce Robert Lighthizer (g), le vice-Premier ministre chinois Liu He et le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin (d), le 14 février 2019 à Pékin
Le représentant américain pour le commerce Robert Lighthizer (g), le vice-Premier ministre chinois Liu He et le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin (d), le 14 février 2019 à Pékin ( Mark Schiefelbein / POOL/AFP )

Les négociations entre la Chine et les Etats-Unis ont repris jeudi matin à Pékin, alors que l'administration Trump menace de tirer, dans à peine plus de deux semaines, une nouvelle salve dans la guerre commerciale entre les deux premières économies mondiales.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, et le représentant pour le Commerce, Robert Lighthizer, ont serré la main du vice-Premier ministre chinois Liu He devant les photographes, avant d'entamer des entretiens à la résidence diplomatique de Diaoyutai, un parc arboré de l'ouest de la capitale chinoise.

Les journalistes ont dû quitter la pièce avant que les protagonistes engagent la discussion.

Juste avant de quitter son hôtel, M. Mnuchin s'était dit "impatient" de tenir ces entretiens avec ses interlocuteurs chinois.

Les Etats-Unis ont donné jusqu'au 1er mars à Pékin pour trouver un terrain d'entente sur les différends commerciaux entre les deux pays, avant de faire passer de 10 à 25% les droits de douane sur des produits chinois représentant 200 milliards de dollars d'importations annuelles chaque année.

Le président américain Donald Trump a cependant affirmé cette semaine qu'il pourrait accorder à la Chine un délai supplémentaire "si nous sommes proches d'un accord, un vrai accord". La trêve pourrait ainsi être prolongée de 60 jours, a indiqué jeudi l'agence Bloomberg, citant une source proche du dossier.

Jusqu'à vendredi

Les entretiens, qui doivent se dérouler jusqu'à vendredi, ont été précédés depuis lundi à Pékin par des discussions de niveau subalterne, mais rien n'a filtré quant à la teneur des pourparlers.

Les échanges Chine - Etats-Unis
Les échanges Chine - Etats-Unis ( Gal ROMA / AFP )

Après un regain d'optimisme à la suite de précédentes discussions à Washington le mois dernier, l'administration Trump a soufflé le froid la semaine dernière, en assurant qu'il y avait "encore beaucoup de travail" avant que les deux premières puissances économiques mondiales ne parviennent à surmonter leurs multiples différends.

Washington, qui se plaint de l'énorme excédent commercial que la Chine dégage de ses échanges bilatéraux, exige aussi que Pékin mette fin à ses pratiques jugées déloyales: le transfert forcé de technologies, le "vol" de propriété intellectuelle, le piratage informatique, ainsi que les subventions massives accordées aux entreprises publiques pour en faire des champions nationaux.

Les marchés financiers semblent faire preuve d'un optimisme mesuré ces derniers jours, à l'instar de la presse officielle chinoise qui veut croire que les deux puissances cherchent véritablement à parvenir à un accord.

Le représentant américain pour le commerce Robert Lighthizer (3e g), le vice-Premier ministre chinois Liu He (2e d) et le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin (2e g), le 14 février 2019 à Pékin
Le représentant américain pour le commerce Robert Lighthizer (3e g), le vice-Premier ministre chinois Liu He (2e d) et le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin (2e g), le 14 février 2019 à Pékin ( Mark Schiefelbein / POOL/AFP )

"Une issue positive est largement attendue", écrit jeudi le quotidien de langue anglaise Global Times, voulant voir un signe positif dans les informations non confirmées selon lesquelles le président Xi Jinping recevrait la délégation américaine vendredi.

'Banquet gastronomique'

Pékin ne néglige rien pour amadouer ses interlocuteurs: selon le quotidien hongkongais South China Morning Post, M. Liu doit convier ses hôtes à un "banquet gastronomique" dans un grand restaurant de Pékin, en geste de "bonne volonté" vis-à-vis des Etats-Unis.

Donald Trump a cependant annoncé la semaine dernière qu'il ne comptait pas rencontrer son homologue chinois avant la date butoir de début mars.

Or, "les relations sino-américaines dépendent entièrement des deux dirigeants et il appartiendra au bout du compte à Xi et à Trump de parvenir à un compromis", estime l'économiste Trey McArver, du cabinet Trivium Research.

Elément qui devrait un peu détendre les négociations: l'excédent commercial de la Chine avec les Etats-Unis -- au coeur du différend bilatéral -- s'est tassé en janvier, ont annoncé jeudi les Douanes chinoises. S'il reste élevé (27,3 milliards de dollars), il s'agit d'une baisse par rapport à décembre (29,87) et novembre (35,54).

De leur côté, les exportations totales du géant asiatique ont encore progressé de 9,1% le mois dernier, alors que les importations reculaient de 1,5%.

Pékin a ainsi dégagé un nouvel excédent massif de 39,2 milliards de dollars avec le reste du monde, en net recul toutefois avec son score du mois de décembre (57,06 milliards).

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 4.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 18 février 2019

CODE OFFRE : SNOW19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SNOW19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/02/2019

ALD est entré en discussion exclusive avec Stern Groep en vue d'acquérir SternLease B.V. Un accord de distribution est également en cours de discussion entre les 2 parties. SternLease B.V. est la…

Publié le 18/02/2019

"La Guilde est une philosophie..."

Publié le 18/02/2019

Total a acquis la société Synova, leader français de la production de polypropylène recyclé de haute performance destiné au secteur automobile. Cette entreprise produit 20 000 tonnes par an de…

Publié le 18/02/2019

Pascal Minault...

Publié le 18/02/2019

Vallourec débute la semaine sur les chapeaux de roue, en hausse de 9% à 1,76 euro...