En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 871.91 PTS
+1.21 %
5 870.5
+1.26 %
SBF 120 PTS
4 623.22
+1.1 %
DAX PTS
13 166.58
+0.86 %
Dow Jones PTS
28 015.06
+1.22 %
8 397.37
+1.07 %
1.106
+0. %

Guerre commerciale: des réformes "vitales" pour la Chine, selon la Banque mondiale

| AFP | 286 | 5 par 1 internautes
Le président de la Banque mondiale, David Malpass, le 26 octobre 2019 à New Delhi, en Inde
Le président de la Banque mondiale, David Malpass, le 26 octobre 2019 à New Delhi, en Inde ( Sajjad HUSSAIN / AFP/Archives )

De nouvelles réformes sont "vitales" pour l'économie chinoise, a plaidé jeudi à Pékin le président de la Banque mondiale, rejoignant bon nombre de requêtes formulées par les Etats-Unis dans le cadre de leur affrontement commercial avec la Chine.

"Afin d'éviter un ralentissement plus fort, il est essentiel de résoudre les relations commerciales bilatérales", a déclaré David Malpass lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre chinois Li Keqiang et d'autres responsables d'organisations internationales.

M. Malpass, considéré comme un "faucon" de l'administration américaine, a été nommé à son poste au printemps dernier par le président Donald Trump, les Etats-Unis désignant par tradition le patron de l'organisation qui a son siège à Washington.

Lors de son entretien avec le chef du gouvernement chinois, il a "appelé à de nouvelles réformes et à une libéralisation" économique, a-t-il rapporté.

M. Malpass, qui n'avait pas ménagé ses critiques à l'encontre de la Chine lorsqu'il était un des responsables du Trésor américain, a fait écho à certaines exigences de Washington.

La nouvelle directrice du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, le 18 octobre 2019 à Washington
La nouvelle directrice du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, le 18 octobre 2019 à Washington ( Andrew CABALLERO-REYNOLDS / AFP/Archives )

La Chine doit "réduire ses subventions aux entreprises publiques" et "lever les barrières à la concurrence", a-t-il déclaré, alors que Pékin et Washington sont engagés depuis l'an dernier dans une guerre commerciale à coups de hausses mutuelles de droits de douane.

Ces réformes "sont douloureuses à mettre en oeuvre mais elle sont vitales pour réduire les inégalités et augmenter le niveau de vie", a-t-il estimé.

Alors que l'administration américaine se plaint régulièrement d'un traitement inéquitable envers les entreprises étrangères en Chine, M. Li a assuré de son côté que le pays accentuerait sa politique d'ouverture.

La nouvelle directrice du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, a rappelé que son institution avait récemment abaissé ses prévisions de croissance pour la Chine et le reste du monde, du fait largement de la guerre commerciale sino-américaine.

"Nous devons être conscients des risques baissiers, particulièrement en ce qui concerne la Chine", où la croissance du PIB devrait tomber sous les 6% l'an prochain, a-t-elle dit.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/12/2019

Le groupe chinois Dongfgeng pourrait réduire sa part de façon à abaisser sa présence dans la future entité PSA-Fiat Chrysler, selon des sources citées par 'Reuters'.

Publié le 06/12/2019

Le chiffre d'affaires de Moulinvest s'établit à 64 ME au titre de l'exercice 2018-2019 contre 61,3 ME sur l'exercice précédent...

Publié le 06/12/2019

Tessi, spécialiste français des Business Process Services, a annoncé vendredi avoir achevé une augmentation de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant brut de…

Publié le 06/12/2019

Elior Group a annoncé avoir procédé à l’annulation de près de 4,27 millions de ses propres actions, représentant 2,39% de son capital social. La décision d’annulation des titres…

Publié le 06/12/2019

"Ces opérations contribueront à renforcer à la fois le potentiel de croissance du résultat par action", assure le management d'Elior...