En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Grèce: grève et manifestations contre une réforme du droit à la grève

| AFP | 427 | Aucun vote sur cette news
Devant la gare centrale d'Athènes, le 14 décembre 2017, alors qu'un arrêt de travail est en cours dans le pays pour dénoncer un projet de loi sur
Devant la gare centrale d'Athènes, le 14 décembre 2017, alors qu'un arrêt de travail est en cours dans le pays pour dénoncer un projet de loi sur "la restriction du droit à la grève" ( LOUISA GOULIAMAKI / AFP )

Environ 20.000 personnes majoritairement des communistes ont manifesté dans le calme à Athènes jeudi sur fond d'une grève générale de 24 heures pour dénoncer "la poursuite de l'austérité" et un projet de loi sur la restriction du droit à la grève".

Les transports urbains, maritimes et aériens étaient perturbés par cette grève , comme c'est souvent le cas lors des grèves générales ces dernières années: embouteillages dans les rues d'Athènes, annulation de certains vols à destination principalement vers les îles de la mer Egée.

La plupart des liaisons maritimes entre la Grèce continentale et les îles n'ont pas été effectuées en raison de la grève des marins, selon le ministère de la Marine marchande.

Les syndicats de la presse et de l'audiovisuel participaient également à cette grève, aucun bulletin d'information n'a été diffusé pendant la journée.

Le Front des travailleurs (Pame), syndicat pro-communiste qui reste le plus mobilisé, a ouvert le bal des manifestations jeudi en fin matinée dans le centre d'Athènes, rassemblant 12.000 personnes.

A la tête du cortège, un groupe de Palestiniens tenaient une banderole où on lisait "Palestine is not alone" (Palestine n'est pas seule ndrl) tandis que certains manifestants tenaient des drapeaux palestiniens dénonçant la décision récente des Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

Le cortège du Pame a défilé dans le centre-ville sur la place Syntagma avant de poursuivre sa marche vers l'ambassade des Etats-Unis, à deux km.

En début d'après-midi, deux rassemblements distincts de 2.000 personnes chacun, le premier des sympathisants des centrales du public Adedy et du privé GSEE, et le second de groupes et partis de gauche, selon la police, ont également manifesté à Athènes.

"Les travailleurs manifestent et sont en grève en réaction à la politique antitravailliste et à l'augmentation des impôts, prévue dans (le projet du) budget (d'Etat de 2018)", qui doit être voté à la mi-décembre au Parlement, a indiqué un communiqué de la GSEE, la Confédération des salariés du privé.

"Nous sommes contre toute mesure qui a comme conséquence la hausse du chômage, le recyclage de l'austérité et l'intervention étatique et des employeurs dans l'exercice de nos droits collectifs", poursuit ce texte.

Sous la pression des créanciers du pays, UE et FMI, le gouvernement d'Alexis Tsipras a récemment élaboré un projet de loi visant à reformer la législation sur les grèves en prévoyant un plus fort quota lors des décisions sur la grève par le syndicat.

Mais après les vives réactions, un amendement devrait être déposé au Parlement prochainement sur ce sujet, a assuré le ministère de l'Emploi.

Fin novembre les représentants des créanciers ont conclu un accord avec le gouvernement grec concernant "la troisième revue" des comptes grecs et prévoyant une série "de réformes dans le secteur de l'Emploi et l'évaluation des fonctionnaires" en vue de rendre plus efficace le secteur public.

Cet accord doit débloquer en janvier une nouvelle tranche des prêts internationaux, dont la Grèce a toujours besoin, le pays espère sortir de la tutelle des créanciers, d'ici août 2018, lors de la fin du programme.

En vertu du troisième prêt accordé au pays en juillet 2015, la Grèce s'est engagée de réaliser un train "de réformes" pour réduire les dépenses publiques et dérégulariser le marché de travail en vue d’assainir ses finances publiques.

La dernière grève générale dans le pays avait eu lieu en mai dernier, près de 12.000 personnes dont 8.000 du Pame avaient alors manifesté.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 02/10/2018

Secoué hier après son avertissement sur résultats, Ryanair dévoile un trafic en hausse de 11% à en septembre avec 13,1 millions de personnes...

Publié le 01/10/2018

Lors du mouvement de grève du 28 septembre, à l'aéroport belge de Charleroi ( JOHN THYS / AFP/Archives )La compagnie aérienne Ryanair a été contrainte de revoir en baisse ses objectifs…

Publié le 29/09/2018

Manifestation d'employés de la SNCF en mai à l'appel de la CGT, Unsa Sud et CFDT à Paris ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )Alliés et partenaires de grève contre la réforme ferroviaire au…

Publié le 28/09/2018

Une employée de Ryanair arbore un T-shirt avec le slogan "Ryanair doit changer" lors d'une grève des employés de la compagnie aérienne irlandaise à l'aéroport de Charleroi (Belgique) le 28…

Publié le 27/09/2018

Un membre d'équipage de Ryanair, représentant syndical, à Bruxelles le 13 septembre 2018 ( Emmanuel DUNAND / AFP/Archives )La commissaire européenne aux Affaires sociales, Marianne Thyssen, a…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…