En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 344.52 PTS
-1.72 %
5 290.0
-1.54 %
SBF 120 PTS
4 224.33
-1.63 %
DAX PTS
12 049.95
-1.54 %
Dowjones PTS
25 764.00
-0.38 %
7 503.68
+0.00 %
1.116
+0.04 %

Grève chez SAS: plus de 1.200 vols annulés, 110.000 passagers immobilisés

| AFP | 254 | Aucun vote sur cette news
Un tableau des départs à l'aéroport de Stockholm-Arlanda affiche de nombreux vols annulés suite à la grève des pilotes, le 26 avril 2019
Un tableau des départs à l'aéroport de Stockholm-Arlanda affiche de nombreux vols annulés suite à la grève des pilotes, le 26 avril 2019 ( Henrik Montgomery / TT NEWS AGENCY/AFP )

Le transporteur scandinave SAS a annoncé dimanche l'annulation de 1.213 vols lundi et mardi, immobilisant 110.000 passagers supplémentaires, en raison de la poursuite de la grève de pilotes qui dénoncent leurs conditions de travail.

Au total près de 280.000 voyageurs sont touchés depuis vendredi, date du début du conflit et de la rupture des négociations entre les partenaires.

Lundi 667 vols sont annulés et 546 mardi, a indiqué la compagnie dans un communiqué.

Une majorité des vols intérieurs, mais aussi des liaisons européennes et long-courriers de SAS sont perturbés par ce débrayage suivi par plus de 1.400 pilotes en Suède, au Danemark et en Norvège.

Aucune discussion n'est actuellement en cours entre les parties, selon Rawaz Nermany, le président de l'association des pilotes.

"Pour dépasser nos différends, il faut que SAS montre une vraie volonté de discuter et de se retrouver autour de la table des négociations", a-t-il dit à l'agence suédoise TT.

Son association, qui a initié la grève, a déclaré que des mois de négociations n'avaient pas permis de trouver une solution à la "détérioration des conditions de travail, aux horaires de travail imprévisibles et à l'insécurité de l'emploi" pour les pilotes.

Des passagers affectés par la grève de SAS à l'aéroport de Gardermoen à Oslo, le 26 avril 2019
Des passagers affectés par la grève de SAS à l'aéroport de Gardermoen à Oslo, le 26 avril 2019 ( Ole Berg-Rusten / NTB Scanpix/AFP )

La confédération suédoise des entreprises de transport a pour sa part affirmé qu'elle ne pouvait pas accepter une augmentation de 13% des salaires demandée par les pilotes, au vu d'une "moyenne déjà élevée de 93.000 couronnes (8.766 euros) par mois".

L'association suédoise, soutenue dans ses demandes par les associations des pilotes danois et norvégiens, a précisé que les horaires de travail variables, plus que les salaires, étaient le principal objectif des discussions.

SAS a lancé plusieurs programmes d'économie ces dernières années pour redresser sa rentabilité, après avoir frôlé la faillite en 2012.

"Si SAS cède aux demandes des pilotes, on peut être assez sûr que dans quelques trimestres, SAS se retrouvera en déficit et devra se battre pour survivre", a déclaré à l'agence Ritzau l'analyste en chef de la banque danoise Sydbank, Jacob Pedersen.

Selon cette banque, la grève coûte au transporteur entre 60 et 80 millions de couronnes par jour.

Au premier trimestre 2019, la compagnie a aggravé ses pertes, en raison d'effets de change négatifs et du regain des prix du carburant. Elle a enregistré une perte nette de 469 millions de couronnes suédoises (44,5 millions d'euros), contre 249 millions un an plus tôt. Mais elle escompte un bénéfice annuel.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/05/2019

Amundi envisage la possibilité d’une fusion avec DWS, mais à condition d’obtenir le contrôle de la nouvelle entité, a appris Reuters d’une source proche de la stratégie d’Amundi.…

Publié le 20/05/2019

EURAZEO constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Put A686S émis par SOCIETE…

Publié le 20/05/2019

Le secteur des semi-conducteurs, mais aussi l'ensemble du compartiment technologique, plombent l'ambiance en Europe en ce début de semaine à l'image...

Publié le 20/05/2019

Tikehau Capital Advisors, principal actionnaire de Tikehau Capital SCA, annonce des engagements fermes et irrévocables portant sur 195 millions d’euros de nouveaux fonds propres provenant de…

Publié le 20/05/2019

Sur un marché en forme...