En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 673.67 PTS
+0.26 %
5 664.50
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 467.04
+0.05 %
DAX PTS
12 446.37
-0.09 %
Dowjones PTS
27 094.79
-0.19 %
7 901.79
+0.00 %
1.105
+0.06 %

Grâce à la Chine, la Bourse de Paris attend plus sereinement la BCE (+0,44%)

| AFP | 375 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,44% mercredi, les investisseurs se réjouissant du geste d'apaisement commercial de la Chine qui leur a permis d'attendre plus sereinement la réunion de la Banque centrale européenne jeudi.

L'indice CAC 40 a engrangé 24,85 points à 5.618,06 points, dans un volume d'échanges étoffé de 3,8 milliards d'euros. La veille, il avait fini stable (+0,08%).

"Le marché est clairement installé à des niveaux élevés et se montre plutôt optimiste. Mais ce sont surtout les bonnes nouvelles venues de Chine aujourd'hui qui lui permette de bien se tenir malgré l'attente anxieuse de la réunion de la BCE demain", a estimé Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

Soucieuse de limiter l'impact de la guerre commerciale sur son économie, la Chine a annoncé mercredi l'annulation de surtaxes douanières sur 16 catégories de produits importés des États-Unis, avant de nouvelles négociations prévues en octobre à Washington.

De son côté, six semaines après avoir laissé entrevoir une panoplie de mesures de relance, la BCE sera au pied du mur jeudi et les marchés avec elle.

Au minimum, elle devrait laisser son taux de refinancement des banques à zéro, tout en abaissant celui sur les dépôts. En parallèle, pourrait être annoncé un système de taux dégressifs pour alléger la charge d'intérêt pesant pour plus de 7 milliards par an sur les banques.

Mais le plus délicat sera la décision de relancer ou pas les achats de dette, une mesure que les marchés appellent de leurs vœux.

"Les attentes des investisseurs autour de la réunion de demain sont très élevées, ce qui induit un vrai risque de déception".

"Il y a malgré tout la volonté de ne pas prendre trop de risques, car toutes les cartes peuvent être redistribuées demain en fonction des décisions de la BCE", a toutefois nuancé M. Tuéni.

Les valeurs du luxe et de la technologie ont rebondi, profitant du geste chinois.

Kering a progressé de 3,79% à 467,50 euros, tout comme LVMH (+1,34% à 378,15 euros).

STMicroelectronics a bondi de 3,76% à 18,08 euros, profitant également de la présentation de la nouvelle gamme d'iPhone d'Apple.

Casino a pris 3,19% à 44,89 euros tandis que Carrefour a baissé de 0,30% à 16,84 euros. Selon BFM Business, qui n'identifie pas ses sources, Carrefour réfléchirait à une offre de reprise de Casino, une information démentie dans la foulée par Carrefour.

Iliad, maison mère de Free, a gagné 1,78% à 81,42 euros après être parvenu à un accord avec Altice, propriétaire des chaînes BFMTV, RMC Découverte et RMC Story, pour la reprise de la diffusion de ces chaînes via les Freebox.

Fleury Michon a été pénalisé (-2,82% à 31 euros) par une perte nette au premier semestre 2019, un résultat que le groupe attribue à la flambée des cours du porc.

EDF a rebondi (+4,30% à 10,55 euros) après avoir perdu près de 7% la veille dans le sillage de l'annonce d'un possible défaut de fabrication de composants de réacteurs nucléaires fournis par sa filiale Framatome.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2019

Les marchés actions européens évoluent en petite hausse sur fond d’incertitudes. Les investisseurs s’interrogent toujours sur l’évolution de la politique monétaire au Etats-Unis. A cela…

Publié le 20/09/2019

L’équipe de TradingSat.com entrevoit un potentiel baissier sur l'action ATOS qui constituera le sous-jacent d’un turbo Put parfaitement adpaté (B268S). Ce produit dérivé extrêmement réactif,…

Publié le 20/09/2019

Thomas Cook (-20,79% à 3,54 pence) chute lourdement sur la place de Londres, évoluant ainsi à un plus bas historique. Le voyagiste britannique est confronté à des rumeurs de faillite imminente,…

Publié le 20/09/2019

Alten (+6,29% à 110 euros) est solidement installé en tête de l’indice SBF 120, le relèvement de recommandation de Société Générale amplifiant l’impact positif d’une performance…

Publié le 20/09/2019

Au premier semestre, clos fin juillet, ESI Group a essuyé une perte nette de 7,1 millions d'euros contre une perte de 7,9 millions d'euros, un an plus tôt. La perte opérationnelle courante a suivi…