En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 420.54 PTS
+0.76 %
5 417.0
+0.74 %
SBF 120 PTS
4 348.17
+0.69 %
DAX PTS
12 409.71
+0.64 %
Dowjones PTS
25 758.69
+0.35 %
7 371.42
+0.00 %
1.152
+0.29 %

Google met un pied à Station F pour former les start-up

| AFP | 514 | Aucun vote sur cette news
Le directeur général de Google France, Sébastien Missoffe, à Paris le 15 février 2018
Le directeur général de Google France, Sébastien Missoffe, à Paris le 15 février 2018 ( JACQUES DEMARTHON / AFP )

Google a annoncé jeudi son installation à Station F pour proposer des formations et du conseil aux start-up, devenant le troisième géant du numérique américain à s'impliquer dans l'incubateur parisien.

Après Facebook et son "Startup Garage", Microsoft et un programme consacré à l'intelligence artificielle, Google met l'accent sur la formation pour les créateurs de start-up.

Dans un premier temps, Google s'installe pour trois mois dans un espace de 150 m2 pour dispenser des ateliers et des conférences tous les jours à une trentaine d'entrepreneurs en herbe. Mais il promet de pérenniser sa présence par la suite.

Le géant technologique va notamment expliquer aux start-up comment mieux utiliser les outils Google - référencement, solutions publicitaires ou cloud (informatique dématérialisée) - pour grandir, définir leur stratégie et s'internationaliser.

Google promet aussi à toutes les start-up de l'incubateur "un crédit cloud", d'une valeur équivalente à 20.000 euros.

Saluant un regain d'optimisme en France "que tout le monde regarde avec envie", le directeur général de Google France, Sébastien Missoffe a estimé que Station F a été "un catalyseur de l'accélération de cet optimisme".

Le responsable n'a pas précisé l'investissement que représente cette initiative, mais a rappelé qu'elle s'inscrivait dans un effort plus large de Google visant à former quelque 100.000 personnes par an dans ses "ateliers numériques" sur tout le territoire.

Cet engagement dans le plus grand incubateur au monde est une première pour Google, qui a préféré créer ailleurs dans le monde ses propres "campus".

Le patron de l'opérateur Free, Xavier Niel, à l'origine du projet Station F, s'est félicité de l'arrivée de Google aux côtés des trente programmes de l'incubateur.

Il a écarté l'idée que certaines start-up puissent devenir trop dépendantes des géants du numérique.

"Aujourd'hui si vous voulez exister vous avez besoin de Google pour permettre la création et l'émergence des entreprises. Si votre produit n'est pas référencé sur Google, votre existence est compliquée", a-t-il souligné, interrogé par l'AFP.

"L'idée c'est qu'ils (Google) participent à cet écosystème, qu'ils aident Paris, la France ou l'Europe à se développer pour créer des emplois. On n'a pas d’œillères", a noté le responsable.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

Les marchés européens progressent désormais après un début de séance en léger repli. Ils avaient été initialement pénalisés par le recul du dollar contre l’euro après les nouvelles…

Publié le 21/08/2018

Copyright GlobeNewswire Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien : http://hugin.info/143549/R/2212106/862349.pdf Information réglementaire Ce…

Publié le 21/08/2018

BHP Billiton (-1,03% à 1628,20 pence) affiche la plus forte baisse de l’indice FTSE 100, la première compagnie minière mondiale ayant présenté des résultats annuels un peu courts et des…

Publié le 21/08/2018

Le groupe recevra 11,6 M$ à titre de réparation

Publié le 21/08/2018

Renault (-0,33% à 72,56 euros) accuse le plus lourd repli du CAC 40, dans le sillage d’une note de Berenberg. Ainsi, l’analyste a réduit son objectif de cours de 82 à 76 euros sur le titre…