En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 896.92 PTS
+0.00 %
4 879.5
-0.19 %
SBF 120 PTS
3 892.27
-
DAX PTS
10 924.70
-
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.00 %
1.135
-0.02 %

GM va annoncer un plan de restructuration, le site d'Oshawa au Canada touché

| AFP | 262 | Aucun vote sur cette news
Le logo de General Motors, le 25 juillet 2018 à Colma, en Californie
Le logo de General Motors, le 25 juillet 2018 à Colma, en Californie ( JUSTIN SULLIVAN / Getty/AFP/Archives )

General Motors (GM) doit annoncer lundi son projet de fermer son usine d'Oshawa au Canada dans le cadre d'un plan de restructuration mondial, ont rapporté dimanche soir plusieurs médias canadiens.

La restructuration devrait toucher d'autres pays que le Canada, ont indiqué les chaînes publiques Radio-Canada/CBC citant une source proche du dossier.

Sollicitée par l'AFP, la direction du constructeur n'avait pas répondu dans la soirée.

L'usine GM d'Oshawa, à une soixantaine de km à l'est de Toronto (Ontario), a été construite en 1953, selon le site du constructeur. Elle emploie actuellement près de 3.000 personnes et assemble des pickups de marque Chevrolet et GMC, ainsi que les berlines Chevrolet Impala et Cadillac XTS.

Le maire sortant d'Oshawa, John Henry, a déclaré à la chaîne privée CTV "espérer qu'il ne s'agisse que d'une rumeur". Il a souligné que GM était "un énorme moteur économique" pour la région d'Oshawa où l'américain a employé jusqu'à 40.000 personnes, même si, selon lui, l'économie locale s'est diversifiée et dépend moins du secteur automobile.

Le syndicat Unifor, qui représente les salariés de l'usine, a expliqué dimanche n'avoir pas reçu les détails précis de l'annonce. Unifor dit toutefois avoir appris qu'aucune voiture ne serait assemblée sur le site d'Oshawa à partir de décembre 2019.

L'usine GM d'Oshawa, le 22 juin 2010 au Canada
L'usine GM d'Oshawa, le 22 juin 2010 au Canada ( Géraldine WOESSNER / AFP/Archives )

Le syndicat rejette par avance cette annonce et a indiqué, dans un communiqué, son intention de discuter avec la direction de GM dès lundi.

General Motors possède trois autres sites en Ontario. On ignore s'ils seront également touchés par ces restructurations, selon CTV qui a révélé l'information.

Fin octobre, General Motors avait annoncé son intention de réduire ses effectifs en Amérique du nord --Etats-Unis, Canada et Mexique- pour faire des économies, via un plan de départs volontaires et sans exclure des licenciements secs.

Le constructeur a fait part de cette cure d'austérité à venir aux 50.000 salariés qu'il compte dans cette région. Environ 18.000 de ces employés, soit 36% des effectifs, sont éligibles à ce plan de départs volontaires.

Le même jour, GM avait annoncé un bénéfice net de 2,53 milliards de dollars, principalement grâce à une hausse des prix de ses grosses voitures (pickups, SUV et crossovers) et des Cadillac, sa marque haut de gamme.

GM est toutefois confronté à une baisse des volumes de ventes en Chine et aux Etats-Unis, ses deux premiers marchés, et à un renchérissement des coûts des matières premières, acier et aluminium notamment, conséquence de la guerre commerciale entre Washington et Pékin.

et/cn/am

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Elis poursuit la consolidation du marché allemand avec l'acquisition de Curantex GmbH       Saint Cloud, le 14 décembre 2018 - Elis, un prestataire multi-services…

Publié le 14/12/2018

EuropaCorp connaîtra un exercice 2018-2019 significativement déficitaire...

Publié le 14/12/2018

Ting TV pourra ainsi proposer des programmes de télévision en direct avec des chaînes spécialisées locales et premium...

Publié le 13/12/2018

Onxeo examine toutes les voies de recours et de négociation possibles...

Publié le 13/12/2018

Le Conseil d'administration d'ARTEA (Code ISIN : FR0012185536/ Mnémonique : ARTE), réuni le 20 novembre 2018, a décidé la mise en oeuvre du programme de rachat…