5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

GM&S: la CGT appelle la filière automobile à une grève solidaire mardi

| AFP | 318 | Aucun vote sur cette news
Le site de l'usine GM&S, le 12 juillet 2017, à La Souterraine dans la Creuse
Le site de l'usine GM&S, le 12 juillet 2017, à La Souterraine dans la Creuse ( PASCAL LACHENAUD / AFP/Archives )

La CGT Métallurgie appelle toute la filière automobile à une heure de grève mardi pour soutenir les salariés de l'équipementier en liquidation GM&S, qui prévoient "une action" le même jour, et dénoncer plus généralement une "situation de désindustrialisation sans précédent".

"La lutte des salariés de GM&S symbolise les conséquences de la restructuration de la filière automobile (...) orchestrée ces dernières années par" ses principaux acteurs "avec l'aval des gouvernements successifs", estime le collectif automobile de la fédération, dans un communiqué.

"Ces menaces sur l'emploi pèsent également sur les salariés de la SAM en Aveyron, comme les salariés de Delphi à Blois, mais aussi à Bosch Rodez", s'alarme-t-il, soulignant l'urgence d'un "débat national sur la filière".

C'est pour "obtenir" ce débat que le collectif appelle "tous les syndicats de l'automobile à une heure de grève" mardi, "mais aussi par solidarité pour les salariés de GM&S qui seront une nouvelle fois dans l'action à partir" de cette date.

Contacté par l'AFP, Yann Augras, élu CGT et secrétaire du CE de GM&S, a confirmé l'organisation d'une action le 18 juillet, dans des modalités qui seront déterminées la veille. Il s'agira "certainement d'une blocage de site" Renault ou PSA (les deux grands clients de GM&S), comme "cela a été fait dans l'Allier" la semaine dernière pendant deux jours sur le site PSA de Sept-Fons, a-t-il précisé.

GM&S Industry, basé à La Souterraine (Creuse) et 2ème employeur privé du département, a été placé le 30 juin en liquidation judiciaire.

Candidat à sa reprise, l'emboutisseur stéphanois GMD ne propose de conserver que 120 salariés sur 277. "C'est non seulement indécent socialement, mais industriellement incompatible avec le type d'entreprise et les besoins de production", juge la CGT dans son communiqué, appelant l'Etat et les constructeurs Renault et PSA à prendre "la mesure de leurs responsabilités sociales".

Une réunion organisée mardi au ministère de l'Economie avec l'ensemble des acteurs du dossier a permis des avancées, notamment sur les commandes de Renault et PSA, mais pas sur le nombre de salariés repris ni sur les primes de licenciement, la CGT réclamant une indemnité supra-légale pour les personnes licenciées.

L'offre de reprise de GMD doit être examinée le 19 juillet par le Tribunal de Commerce de Poitiers, qui doit annoncer sa décision le 21.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS