En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 095.07 PTS
-0.02 %
5 096.00
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 073.02
-0.12 %
DAX PTS
11 614.16
+0.78 %
Dowjones PTS
25 359.53
+0.08 %
7 103.67
-0.75 %
1.158
+0.17 %

GM: demande d'autorisation pour une voiture sans volant ni pédales

| AFP | 571 | Aucun vote sur cette news
Une image de la Cruise AV de GM, une voiture destinée à opérer toute seule, sans chauffeur, sans volant et sans pédales
Une image de la Cruise AV de GM, une voiture destinée à opérer toute seule, sans chauffeur, sans volant et sans pédales ( Handout / General Motors/AFP )

Le constructeur automobile américain General Motors a demandé l'autorisation de pouvoir tester une voiture sans volant ni pédales dans le cadre de son programme de développement d'un véhicule autonome qu'il veut mettre sur les routes en 2019.

Selon un communiqué diffusé vendredi, la demande a été déposée auprès du ministère des Transports et concerne un "véhicule conçu dès le départ pour fonctionner de lui-même sans conducteur, volant, pédale ou contrôle manuel".

Il s'agit de la "4e génération" du véhicule autonome développé par GM, le Cruise-AV, dont le constructeur veut mettre une version sur les routes américaines dès 2019. Il est élaboré sur la base de sa voiture électrique Chevrolet Bolt.

"Nous demandons l'approbation pour mettre ces voitures sur les routes en 2019. Nous n'avons pas encore donné les détails sur où exactement mais nous testons déjà nos voitures sans chauffeurs à San Francisco, Phoenix et Detroit et nous envisageons de le faire à New York cette année", a précisé Stephanie Rice, une porte-parole du groupe dans un courriel à l'AFP.

GM doit déposer une demande d'autorisation pour tester un tel véhicule sur les routes car il ne répond pas aux normes en vigueur aux Etats-Unis pour l'homologation des véhicules. Si un volant et des pédales ne sont pas obligatoires, les airbags le sont et généralement logés dans le volant du véhicule.

"Ce véhicule n'a pas de volant donc nous avons placé un airbag comme nous le faisons d'habitude pour la place du passager avant et qui apporte les mêmes garanties de sécurité", a précisé Mme Rice, en confirmant que GM avait bien l'intention de faire circuler cette voiture sur les routes américaines dans le cadre d'un programme de véhicule partagé (ride-share) dès l'an prochain.

Le premier constructeur américain entend être ainsi le premier à pouvoir mettre en circulation une voiture pleinement autonome aux Etats-Unis.

Il avait notamment annoncé en avril son intention de créer plus de 1.000 emplois dans les cinq prochaines années dans la Silicon Valley pour y développer les technologies nécessaires par le biais de sa filiale Cruise Automation acquise en mars 2016 et spécialisée de logiciels de technologies autonomes.

Il teste déjà sur des routes californiennes une version autonome de la Bolt mais équipée d'un volant et de pédales comme un véhicule traditionnel.

Son concurrent américain Ford vise pour sa part 2021 pour vendre un véhicule autonome et plusieurs autres grands constructeurs mondiaux comme Toyota, Mercedes-Benz, Renault-Nissan, Volvo travaillent également sur cette technologie ainsi que de nouveaux arrivants sur le marché comme l'américain Tesla.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

Le projet bénéficiera d'un contrat de rémunération d'une durée de 10 ans à compter de sa mise en service prévue à la fin de l'année 2019...

Publié le 15/10/2018

Muriel Benedetto Marmilloud travaillera aux côtés du Président Directeur Général, Olivier Jallabert...

Publié le 15/10/2018

Les deux sociétés de communications et d'électronique de défense Harris et L3 ont annoncé dimanche une "fusion entre égaux", qui créera un ensemble affichant des ventes annuelles de 16 Mds$.

Publié le 15/10/2018

  Notice sur les opérations de stabilisation   Paris, le 15 octobre 2018   Ne pas transmettre, diffuser, publier ou distribuer, directement ou indirectement aux États-Unis,…

Publié le 15/10/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…