En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 896.92 PTS
-
4 879.5
-
SBF 120 PTS
3 892.27
-
DAX PTS
10 924.70
-0.04 %
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.06 %
1.135
-0.01 %

Glyphosate: Paris souhaite que la prolongation ne dépasse pas "4 ans"

| AFP | 295 | Aucun vote sur cette news
Le Premier ministre Édouard Philippe sortant d'un cabinet d'un conseil des ministres à l'Élysée, le 25 octobre 2017
Le Premier ministre Édouard Philippe sortant d'un cabinet d'un conseil des ministres à l'Élysée, le 25 octobre 2017 ( Patrick KOVARIK / AFP )

La France souhaite que le renouvellement de l'autorisation dans l'Union Européenne du glyphosate, herbicide controversé dont la licence expire en décembre, "n'aille pas au-delà de quatre ans", a indiqué Matignon à l'AFP mercredi, en plein débat à Bruxelles.

Sondée par la Commission européenne qui cherche à faire émerger un nouveau compromis, Paris s'est égaleement prononcée "contre" une prolongation de cinq ans, a précisé l'entourage du Premier ministre dans une déclaration écrite.

"Dans le cadre du débat sur la proposition de la Commission européenne de renouveler l’autorisation du glyphosate dans l’UE, le gouvernement français a travaillé avec la Commission et ses partenaires européens, en particulier l’Allemagne et l’Italie, pour dégager un compromis sur une période qui n’aille pas au-delà de quatre ans", a indiqué Matignon à l'AFP.

L'UE n'a pas trouvé mercredi de solution qui permette de rassembler une majorité d'Etats membres sur le sort du glyphosate, renvoyant à une date ultérieure.

Le gouvernement français était divisé sur la position à porter au niveau européen: le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot défendait une sortie du glyphosate, principe actif du Round Up de l'américain Monsanto et de ses génériques, d'ici 3 ans. Son homologue à l'Agriculture, Stéphane Travert, souhaitait une échéance comprise entre cinq à sept ans.

En lien avec l'Elysée, Edouard Philippe a rendu son arbitrage mardi soir, selon son entourage, qui aboutit à cette position portée par la France au niveau européen.

"Consultée sur 10 ans, 5 ans et 3 ans, la France s’est prononcée contre les durées de 10 et 5 ans et pour une durée de trois ans qui paraissait raisonnable pour développer en parallèle la recherche et de nouvelles pratiques de substitution", a précisé Matignon dans sa déclaration, jugeant "essentiel" que "les mêmes règles s’appliquent dans tous les Etats-membres".

Le renouvellement pour quelques années de la licence du glyphosate n'implique pas nécessairement une interdiction à terme, soulignent les défenseurs de l'environnement.

"Le maximum doit être fait pour que d’ici la fin de la période retenue on puisse proposer aux agriculteurs des alternatives crédibles", a souligné Paris.

"La France continuera à rechercher avec ses partenaires un compromis cohérent avec son objectif d’obtenir avant la fin du quinquennat des progrès significatifs vers une agriculture moins dépendante aux pesticides", a assuré Matignon.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2018

Onxeo examine toutes les voies de recours et de négociation possibles...

Publié le 13/12/2018

Le Conseil d'administration d'ARTEA (Code ISIN : FR0012185536/ Mnémonique : ARTE), réuni le 20 novembre 2018, a décidé la mise en oeuvre du programme de rachat…

Publié le 13/12/2018

Ivry, 13 décembre 2018   Information réglementée PUBLICATION DU NOMBRE D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL ET DU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE…

Publié le 13/12/2018

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropaCorp a essuyé une perte nette, part du groupe de 88,9 millions d’euros contre - 70,6 millions d’euros, un an plus tôt. Le groupe a enregistré des…

Publié le 13/12/2018

Depuis le dernier trimestre 2017, début du partenariat entre le spécialiste du marketing point de vente MEDIA 6 et Lucibel, la collaboration entre les...