En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 002.41 PTS
-1.01 %
5 004.00
-0.91 %
SBF 120 PTS
4 010.20
-0.97 %
DAX PTS
11 380.28
-1.25 %
Dowjones PTS
25 317.41
-0.50 %
7 141.21
+0.00 %
1.146
+0.02 %

Glyphosate: la FNSEA dénonce le "nationalisme" du président Macron

| AFP | 370 | Aucun vote sur cette news
Pour la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, Emmanuel Macron
Pour la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, Emmanuel Macron "a cédé au chantage de quelques-uns". Photo prise à Pomacle, le 27 novembre 2017 ( FRANCOIS NASCIMBENI / AFP/Archives )

La FNSEA a annoncé mardi que les agriculteurs manifesteront "d'ici quelques jours", contre la décision "nationaliste" du président Macron, qui a demandé que l'utilisation du glyphosate ne soit plus autorisée que pour trois ans en France, alors que l'Europe a voté pour cinq ans.

"On s'interroge sur la politique européenne que le président (Macron) veut conduire en France. Cela correspond à du nationalisme", a déclaré à l'AFP Eric Thirouin, secrétaire général adjoint de la FNSEA, premier syndicat agricole français.

"J'ai demandé au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour que l'utilisation du glyphosate soit interdite en France dès que des alternatives auront été trouvées, et au plus tard dans trois ans", a tweeté le président Emmanuel Macron lundi, après la décision européenne de l'autoriser pour cinq ans.

"Il y a eu deux ans de débat et un vote à la majorité qualifiée, et deux heures après, le président français dit +moi je m'asseois dessus+. Que deviennent les agriculteurs là-dedans ?", s'est interrogé M. Thirouin qui dénonce "les impasses techniques et les distorsions de concurrence", que risquent les agriculteurs.

"Il s'agit de dénoncer l'acceptation de règles différentes pour ce que l'on produit et pour ce que l'on importe, car cela devient insupportable. D'ici quelques jours, l'ensemble des agriculteurs, toutes productions confondues, manifesteront sur tout le territoire pour mettre en avant ces contradictions, ces distorsions et au fond, ces injustices qui touchent l'ensemble des agriculteurs", a indiqué le syndicat.

"Si M. Macron estime que la politique agricole ne doit plus être commune, s'il ne pense qu'à nous mettre des boulets aux pieds, c'est un vrai problème", a-t-il déclaré.

M. Thirouin a rapproché la controverse sur le glyphosate de celle sur l'accord de libre-échange avec le Canada, le Ceta: "on interdit en France et en Europe l'utilisation de certains produits phytosanitaires, mais on permet d'importer des produits en contenant depuis le Canada". Cela revient à "interdire de produire en France ce que les Français ont le droit de manger".

Pour la présidente de la FNSEA, Emmanuel Macron "a cédé au chantage de quelques-uns". Christiane Lambert, qui assistait à l'ouverture d'un salon agricole mondial à Montpellier, a accusé le président français d'avoir cédé au "caprice" du ministre de l'environnement, Nicolas Hulot.

Les Etats membres de l'Union européenne (UE) ont accepté lundi d'autoriser pour cinq ans supplémentaires le glyphosate lors d'un comité d'appel, après plus de deux ans de débats intenses et à trois semaines de la date d'expiration de la licence actuelle.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordre de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

Danone a confirmé son objectif de croissance supérieure, durable et rentable lors d'une réunion investisseurs organisée hier à Londres. Le groupe a dit avoir réalisé d'excellents progrès dans…

Publié le 23/10/2018

Eurofins Scientific grappille 0,4% ce matin à 405,4 euros, dans un volume assez limité...

Publié le 23/10/2018

Innate Pharma a signé un accord multi-termes avec AstraZeneca et MedImmune, son bras recherche et développement de molécules biologiques. Cet accord élargit la collaboration existante, visant à…

Publié le 23/10/2018

Innate Pharma a annoncé la signature d'un accord multi-termes avec AstraZeneca et MedImmune, son bras recherche et développement de molécules...

Publié le 23/10/2018

Ingenico lance un nouvel avertissement sur ses résultats...