En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

"Gilets jaunes": un impact "sévère et continu" sur l'économie, selon Le Maire

| AFP | 357 | 5 par 1 internautes
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, lors d'une conférence de presse à Bercy le 3 décembre 2018.
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, lors d'une conférence de presse à Bercy le 3 décembre 2018. ( ERIC PIERMONT / AFP )

Le mouvement des "gilets jaunes" a d'ores et déjà un impact "sévère et continu" sur l'économie, a estimé lundi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, évoquant des conséquences pour les commerces, mais aussi pour le tourisme et l'industrie.

"L'impact est sévère et continu", a relevé le ministre à l'issue d'une rencontre à Bercy avec les organisations professionnelles pour faire le bilan économique des manifestations.

D'après le ministre, l'impact cumulé, depuis le début du mouvement, sur le chiffre d'affaires a atteint 15% à 25% dans la grande distribution, 20% à 40% dans le commerce de détail, 15% pour certains marchés de gros et marchés de marchandise fraîche, et entre 20% et 50% dans la restauration, "selon les lieux" concernés.

"Pour la première fois, une baisse des réservations hôtelières" a par ailleurs été notée, de l'ordre de "15% à 20%", a-t-il noté. "L'industrie est elle aussi touchée avec des pertes de commandes chez Renault et chez Peugeot et des baisses plus importantes dans l'industrie agroalimentaire", a-t-il poursuivi.

Selon M. Le Maire, qui avait déjà qualifié lundi dernier de "sévère" l'effet du mouvement des "gilets jaunes" sur l'activité, lors d'une première réunion avec les organisations professionnelles, le "rétablissement de l'ordre" doit être "la priorité absolue".

"C'est une priorité absolue non seulement pour les commerçants, les artisans et les entrepreneurs, mais c'est aussi une priorité absolue pour tous les Français", a insisté le ministre, aux côté de sa secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher et du secrétaire d'État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.

Pour les entreprises touchées par les manifestations, le ministre a rappelé qu'"un certain nombre de mesures" avaient "déjà été prises", à la demande des organisations patronales.

"Les entreprises qui le souhaitent peuvent avoir accès au chômage partiel". En outre, "une circulaire a été adressée à l'ensemble des préfets le 29 novembre" pour permettre aux commerces qui le souhaitent de "demander une dérogation" aux règles existantes sur le travail le dimanche.

L'administration fiscale, enfin, "examinera avec toute la compréhension nécessaire les demandes fiscales des entreprises défaillantes, soit sous forme de délai de paiement soit sous forme de remises de pénalités", a ajouté M. Le Maire, promettant aux organisations professionnelles la "bienveillance".

L'ensemble de organisations patronales - Medef, CPME et U2P -- étaient présentes à cette réunion, aux côté des fédérations de commerçants et d'artisans, mais aussi des hôteliers, des restaurateurs, des banques et des assurances.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...