En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 810.74 PTS
+0.51 %
4 810.50
+0.51 %
SBF 120 PTS
3 832.83
+0.61 %
DAX PTS
10 931.24
+0.36 %
Dowjones PTS
24 240.70
+0.73 %
6 674.39
+0.07 %
1.139
-0.08 %

"Gilets jaunes": Matignon renonce à des mesures ... avant de les maintenir

| AFP | 367 | Aucun vote sur cette news
Emmanuel Macron et Edouard Philippe lors d'une rencontre avec des organisations syndicales, le 10 décembre 2018 à l'Elysée
Emmanuel Macron et Edouard Philippe lors d'une rencontre avec des organisations syndicales, le 10 décembre 2018 à l'Elysée ( Yoan VALAT / POOL/AFP )

Le gouvernement a annoncé mardi renoncer à une partie des mesures annoncées par Édouard Philippe mi-novembre au début du mouvement des "gilets jaunes", avant de finalement les maintenir quelques heures plus tard, arguant d'une "discussion avec les parlementaires de la majorité".

Dans le budget 2019 en cours d'adoption à l'Assemblée nationale, l'exécutif comptait notamment renoncer à l'extension du chèque énergie à deux millions de foyers supplémentaires, au "relèvement du barème kilométrique et au doublement de la prime à la conversion", avait indiqué Matignon à l'AFP. Il expliquait que ces mesures ne s'imposaient plus en raison notamment de l'annulation de la hausse des taxes sur le carburant.

L'économie totale envisagée pour les finances publiques s'élevait à 130 millions d'euros sur les 500 millions au total que devaient coûter ces premières mesures, desquelles il n'avait pas été envisagé de retirer la hausse de 50 euros en moyenne du chèque énergie au 1er janvier pour les bénéficiaires actuels (environ 3,6 millions de foyers), ainsi que la "surprime" à la conversion des voitures pour les foyers modestes.

Mais "après discussion avec les parlementaires de la majorité, le gouvernement maintient l’ensemble des mesures annoncées par le Premier ministre en novembre", a finalement affirmé Matignon à l'AFP en fin de journée. En expliquant que "l'accompagnement de la transition écologique sera l’un des enjeux clefs du futur grand débat national."

"On n'allait pas être compris, on a appris de nos erreurs et on a rapidement abandonné cette décision", a résumé un conseiller.

Après les premières mesures annoncées mi-novembre, le gouvernement a annoncé l'annulation de toute hausse des taxes sur l'énergie en 2019, ainsi qu'un bouquet de mesures en faveur du pouvoir d'achat pour plus de 10 milliards d'euros.

L'annonce, dans l'après-midi de mardi, que le gouvernement renonçait à une partie des premières mesures, avait suscité le courroux public du député LREM Matthieu Orphelin : "Renoncer à des mesures est "une VRAIE ERREUR. Et inaudible et incompréhensible dans la situation actuelle", avait-il twitté.

Interrogé par l'AFP après le revirement, ce proche de Nicolas Hulot a salué "une excellente nouvelle, car ce sont des mesures très adaptées pour accompagner les ménages dans la transition énergétique. Et d'ajouter : "C'est très bien que le dialogue entre le gouvernement et les parlementaires de la majorité soit fructueux".

"Je donne, je reprends, et elle est où « l’écologie populaire » quand on revient sur l’élargissement du chèque énergie et les primes à la conversion !?", avait raillé de son côté le premier secrétaire du PS Olivier Faure, tandis que le porte-parole du PCF Ian Brossat dénonçait "une honte".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse   Information relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social      Dijon, le 16 janvier 2019…

Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse     Bilan semestriel du contrat de liquidité de Crossject au 31/12/2018      Dijon, le 16 janvier 2019     CROSSJECT (ISIN : FR0011716265 ;…

Publié le 16/01/2019

  Genève (Suisse) - le 15 janvier 2019 : WISeKey International Holding Ltd (WIHN.SW) (« WISeKey »), société de premier plan dans le domaine de la cybersécurité et…

Publié le 16/01/2019

Au titre de son premier trimestre 2018/2019, Manutan a affiché un chiffre d'affaires de 192,6 millions d'euros, une croissance de 2,9% par rapport au même trimestre de l'exercice précédent. "La…

Publié le 16/01/2019

Elis annonce avoir finalisé l’acquisition de 100 % de Metropolitana en Colombie. Le groupe, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires d’environ 4 millions d’euros, dispose de deux usines…