En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 765.0
-0.57 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-0.94 %
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 675.64
+0.35 %
6 491.52
+0.67 %
1.137
+0.01 %

"Gilets jaunes": le patronat demande d'épargner les commerces

| AFP | 278 | 4 par 2 internautes
Des
Des "gilets jaunes" le 24 novembre 2018 à Villefranche-sur-Saône ( JEFF PACHOUD / AFP/Archives )

"Ils se tirent une balle dans le pied": les représentants du patronat reçus jeudi par Edouard Philippe ont averti de l'impact économique du mouvement des "gilets jaunes" sur l'économie française, en demandant aux manifestants d'épargner les commerces, a fortiori à l'approche de Noël.

"Les PME aujourd'hui sont un peu prises en tenaille, d'un côté les petites +boîtes+ sont impactées directement par la hausse des carburants", a souligné Jean-Eudes du Mesnil, le secrétaire général de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), à sa sortie de son entretien avec le Premier ministre à Matignon.

"De l'autre côté, il y a une très forte crainte sur l'impact économique que peut représenter le mouvement des gilets jaunes. On se rapproche des fêtes de Noël et pour certains commerçants, c'est un moment absolument crucial", a-t-il fait valoir.

"Il faut vraiment que ces entreprises puissent travailler, fonctionner normalement. Quand les gilets jaunes s'en prennent aux entreprises, clairement ils se trompent de cible et ils se tirent une balle dans le pied (...) Ca peut être absolument catastrophique, on n'a pas à subir de double peine", a plaidé le représentant patronal.

"Même si les messages sont importants de la part des gilets jaunes, qu'ils ne bloquent pas, la situation économique dans laquelle on est quand même difficile", a pour sa part souligné le président de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), Patrick Liébus.

"S'ils continuent à bloquer ce sera extrêmement difficile et il y aura des conséquences sur l'emploi en France", a-t-il averti.

La CPME a notamment alerté sur "la situation quasi insurrectionnelle" à La Réunion et sur le "risque de contagion à d'autres territoires d'Outremer", en demandant au gouvernement de prendre en compte "la dimension territoriale propre aux territoires ultramarins".

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait dénoncé en début de semaine un "impact sévère" sur l'activité du mouvement des "gilets jaunes" et annoncé des mesures de soutien aux entreprises affectées à quelques semaines de Noël.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Après prise en compte du résultat semestriel, les capitaux propres part du Groupe au 30 septembre 2018 sont positifs et s'élèvent à 1 ME...

Publié le 18/12/2018

Le paiement en numéraire et/ou la livraison des actions seront effectués à compter du 15 février 2019...

Publié le 18/12/2018

Claude Tempé quitte ses fonctions. Sylvestre Blavet lui succède...

Publié le 18/12/2018

Cet ensemble de sociétés vend aux grandes surfaces de bricolage et grandes surfaces alimentaires en France et en Espagne une gamme très complète de robinetterie pour les salles de bain et les…

Publié le 18/12/2018

Tikehau Capital et Bpifrance entrent au capital de GreenYellow, via une augmentation de capital de 150 ME...