En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 875.93 PTS
+1.70 %
4 872.00
+1.68 %
SBF 120 PTS
3 888.85
+1.75 %
DAX PTS
11 205.54
+2.63 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.98 %
1.136
+0.00 %

Ghosn: Paris rappelle la "présomption d'innocence" mais demande des précisions sur des rémunérations

| AFP | 214 | Aucun vote sur cette news
Carlos Ghosn, le 1er octobre 2018 à Paris
Carlos Ghosn, le 1er octobre 2018 à Paris ( ERIC PIERMONT / AFP )

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a rappelé dimanche que le PDG de Renault Carlos Ghosn bénéficiait toujours de la présomption d'innocence, mais a demandé à Renault des précisions au sujet des rémunérations de cadres dirigeants.

"Je ne dispose pas d'éléments qui me permettent de demander le départ de Carlos Ghosn" de la présidence du groupe français Renault, a répété le ministre de l'Économie, invité de l'émission "Le Grand Rendez-Vous" sur Europe 1, organisée avec CNews et Les Échos.

"La position de l'État est constante depuis le début", a-t-il souligné, "il y a une présomption d'innocence", un principe qui "n'est pas négociable" dans une démocratie.

Carlos Ghosn, en détention prolongée au Japon depuis novembre pour des soupçons de malversations financières, va, à sa demande, comparaître mardi devant un tribunal de Tokyo.

"Une gouvernance a été mise en place, elle fonctionne, si Carlos Ghosn devait être durablement empêché, nous en tirerions des conséquences, mais nous n'en sommes pas là aujourd'hui", a-t-il poursuivi.

Le conseil d'administration de Renault a confié en novembre "à titre provisoire" la direction exécutive au numéro deux du groupe Thierry Bolloré, qui dispose depuis des "mêmes pouvoirs" que Carlos Ghosn.

Toutefois, le ministre de l'Économie a expliqué dimanche avoir demandé des précisions à Renault au sujet des rémunérations de certains cadres dirigeants, face à des interrogations soulevées par le syndicat français CGT.

"J'ai écrit à la direction de Renault pour demander tous les éléments d'information et de transparence sur ces rémunérations", a indiqué M. Le Maire, précisant avoir envoyé son courrier vendredi par l'intermédiaire du représentant de l'État au conseil d'administration de Renault, Martin Vial, le patron de l'Agence des Participations de l'État (APE).

Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, le 26 novembre à Paris
Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, le 26 novembre à Paris ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

"Je veux savoir à qui ces rémunérations ont été versées, si elles ont bien été déclarées, si elles correspondent à un service rendu et donc si l'administration de Renault, les actionnaires, ont bien été informés de ces rémunérations", a-t-il détaillé.

La CGT du constructeur automobile Renault avait dénoncé, dans une lettre adressée mi-décembre à Bercy, l'opacité qui entoure la société Renault Nissan BV (RNBV), holding néerlandaise chapeautant l'alliance du groupe français avec son homologue japonais Nissan.

Arrêté le 19 novembre à Tokyo et placé en garde à vue, Carlos Ghosn est soupçonné de malversations financières, qu'il nie.

Sa garde à vue a été prolongée à plusieurs reprises.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

SOITECLe groupe dévoilera son chiffre d'affaires au troisième trimestre.source : AOF

Publié le 18/01/2019

A la suite du communiqué du 7 décembre 2018, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Éric Saiz, Dominique Roche, HIFIC ainsi que Financière Arbevel ont annoncé…

Publié le 18/01/2019

En 2018, Biosynex a réalisé un chiffre d'affaires de 31,2 millions d'euros, en hausse de 2,3%. La tendance est similaire à celle constatée au premier semestre avec notamment une forte dynamique de…

Publié le 18/01/2019

Iliad annonce la mise en oeuvre d'un partenariat stratégique avec la société Jaguar Network, fournisseur de service à destination des entreprises et des marchés publics, à travers une prise de…

Publié le 18/01/2019

                                Paris, le 18 janvier 2019    Alliance stratégique entre Iliad et Jaguar Network       Le Groupe Iliad annonce la mise en…