En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 742.38 PTS
-
4 774.5
-0.62 %
SBF 120 PTS
3 769.59
-
DAX PTS
10 622.07
-1.54 %
Dowjones PTS
24 423.26
+0.14 %
6 682.74
+1.05 %
1.136
+0.04 %

General Electric: un géant de l'industrie en pleine tourmente

| AFP | 304 | Aucun vote sur cette news
General Electric, qui a annoncé lundi un vaste plan de restructuration, est un géant de l'industrie mondiale plus que centenaire
General Electric, qui a annoncé lundi un vaste plan de restructuration, est un géant de l'industrie mondiale plus que centenaire ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

General Electric, qui a annoncé lundi un vaste plan de restructuration s'accompagnant de milliers de suppression d'emplois, est un géant de l'industrie mondiale plus que centenaire qui trouve ses racines avec le célèbre inventeur Thomas Edison.

Le groupe naît en 1892 de la fusion de Edison General Electric Company, créée deux ans plus tôt, et de Thomas-Houston Electric Company. Le groupe capitalise rapidement sur les brevets déposés par Thomas Edison et se développe parallèlement à la généralisation de l'électricité et de l'énergie dans les sociétés industrielles.

Il fait partie des 12 sociétés composant originellement en 1896 l'indice boursier vedette de Wall Street Dow Jones Industrial Average (DJIA). GE est aujourd'hui la seule des 30 valeurs qui le composent à en faire partie depuis le début.

Parmi ses inventions commercialisées à grande échelle les plus célèbres figurent l'ampoule électrique à filament, la transmission radio, le réfrigérateur, la lampe à fluorescence, le silicone, le réacteur d'avion, le pilotage automatique des avions, le réacteur nucléaire civil...

Le groupe employait fin 2016 environ 295.000 personnes mais a annoncé lundi qu'il allait recentrer ses activités autour de trois pôles principaux, à savoir l'aéronautique, la santé et l'énergie et céder quelque 20 milliards de dollars d'actifs. Il n'a toutefois pas précisé l'ampleur des suppressions d'emplois envisagées.

Il s'était développé au siècle dernier dans de nombreux secteurs dont la finance (GE Capital), les médias avec la radio-télévision et le cinéma (NBC Universal). Mais sous l'impulsion de Jack Welch, devenu PDG en 1981, il va déjà considérablement réduire son portefeuille d'activités et licencie plus de 100.000 personnes.

Jeff Immelt, qui prend les commandes du groupe en 2001, va continuer de recentrer le groupe sur ses principales activités et achète notamment en 2015 le pôle énergie du Français Alstom tout en revendant l'électro-ménager.

Mais face aux mauvais résultats provoqués par le ralentissement du marché du pétrole notamment, Jeff Immelt est remplacé l'été dernier par John Flannery qui n'est que le 10e PDG du groupe depuis sa création.

Celui-ci s'engage dans un nouveau plan d'austérité face à la chute de l'action du groupe, qui a perdu quelque 37% de sa valeur à Wall Street depuis le début de l'année, effaçant plus de 100 milliards de dollars de capitalisation boursière, qui n'atteint aujourd'hui plus qu'environ 170 milliards de dollars (celle d'Apple tourne autour de 900 milliards de dollars).

La situation financière du groupe est à ce point critique que GE a dû annoncer lundi qu'il diviserait par deux son dividende, accentuant encore davantage la chute de l'action, qui perdait après l'annonce du plan de restructuration encore plus de 4%, à 19,50 dollars, alors qu'elle en valait encore près de 58 dans les années 2000.

jld/lo/vog/cj

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

CS a des objectifs de croissance ambitieux dans l'industrie spatiale en Europe. Moltek serait un complément idéal aux activités de CS Space...

Publié le 10/12/2018

Communiqué de presse Paris La Défense, le 10 décembre 2018 Albioma cède son activité de méthanisation en France à Evergaz   Biométhanisation Partenaires, société…

Publié le 10/12/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…

Publié le 10/12/2018

Global Ecopower a affiché des résultats semestriels en progression. Ainsi, le groupe a fait état d’un résultat net, part du groupe de 2,024 millions d'euros au premier semestre, contre -0,659…

Publié le 10/12/2018

Compagnie des Alpes vient de lever le voile sur ses résultats 2107/2018. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié un résultat net part du groupe en hausse de plus…