En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 758.0
-0.72 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-0.94 %
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 800.80
+0.88 %
6 496.17
+0.74 %
1.136
+0.11 %

GE Hydro : le plan social dans l'attente du feu vert de l'administration

| AFP | 547 | Aucun vote sur cette news
Manifestation à Grenoble des salariés du constructeur de turbines hydrauliques General Electric Hydro  le 20 novembre 2017
Manifestation à Grenoble des salariés du constructeur de turbines hydrauliques General Electric Hydro le 20 novembre 2017 ( JEAN-PIERRE CLATOT / AFP/Archives )

La direction du constructeur de turbines hydrauliques GE Hydro a déposé mardi son plan social à la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) en vue de son homologation, a-t-on appris de sources concordantes.

L'unité de Grenoble de la Direccte a désormais "trois semaines pour instruire le dossier et décider de l'homologation ou de la non-homologation" du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), a précisé à l'AFP le directeur régional de la Direccte Auvergne-Rhône-Alpes Jean-François Bénévise.

Les négociations entre la direction et le Comité central d'entreprise (CCE) se sont achevées le 19 décembre sans aboutir à un accord. Le CCE a dénoncé des "carences graves dans l'information due" aux instances du personnel sur ce plan visant, dans sa version initiale présentée en juillet, à supprimer 345 des 800 postes de Grenoble.

La direction de GE Hydro a confirmé dans un communiqué "avoir clôturé la procédure d’information-consultation portant sur un plan de sauvegarde de l’emploi concernant son établissement de Grenoble, dans le cadre d’un plan de transformation de l’activité hydroélectricité".

"Les transformations proposées ont pour but de sauvegarder la compétitivité et créer un meilleur avenir pour l’activité Hydroélectricité de GE, pour le site de Grenoble et pour le plus grand nombre de ses employés", ajoute-t-elle.

L'intersyndicale a demandé "la semaine dernière" à la Direccte "de ne pas valider le plan", a déclaré à l'AFP le délégué CGT Frédéric Strapazzon, qui a dénoncé un "plan de délocalisation et d'externalisation" de l'activité du site grenoblois.

"En cas de non homologation, ça démontrera que le plan n'était pas fondé comme on le dit depuis le début car, selon nos expertises, l'entreprise est viable, pas profitable comme le voudrait GE, mais viable", a assuré M. Strapazzon.

"Si la Direccte le valide, on contestera cette décision", a-t-il dit.

Vendredi, l'intersyndicale en avait appelé à l'Etat et à son "pouvoir d'influence" afin d'infléchir le projet de restructuration de la direction de l'entreprise.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Dans le cadre de son programme de rachat d'actions, CIS s’est porté récemment acquéreur d’un bloc de 50 000 titres représentant 0,62 % de son capital. Par ce rachat, le spécialiste de la…

Publié le 18/12/2018

Anevia, éditeur de logiciels pour la distribution de la télévision et de la vidéo annonce le lancement d'une augmentation de capital de l’ordre de 1,2 million d’euros par émission d’actions…

Publié le 18/12/2018

Pernod Ricard, déjà implanté dans 13 pays d'Afrique, et Jumia, principal acteur du e-commerce sur ce continent, ont renforcé leur partenariat. Dans ce cadre, le groupe français investira au…

Publié le 18/12/2018

Le groupe Casino annonce la clôture de l’opération relative à l’accord signé avec Tikehau Capital et Bpifrance le 12 octobre dernier, aux termes duquel les investisseurs entrent au capital de…

Publié le 18/12/2018

Vinci se rétracte. Après avoir décidé de faire payer, a posteriori, les tickets des automobilistes profitant des péages gratuits établis par les "gilets jaunes", le groupe de BTP y renonce.…