En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 420.37 PTS
+0.76 %
5 412.0
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 344.61
+0.61 %
DAX PTS
12 407.75
+0.62 %
Dowjones PTS
25 758.69
+0.35 %
7 371.42
+0.00 %
1.151
+0.21 %

Une grande banque britannique interdit l'achat de bitcoin par carte de crédit

| AFP | 351 | Aucun vote sur cette news
Lloyds Banking Group interdit les achats de bitcoin
Lloyds Banking Group interdit les achats de bitcoin ( JUSTIN TALLIS / AFP/Archives )

La banque britannique Lloyds Banking Group a annoncé lundi avoir interdit les achats de bitcoins par ses clients munis de carte de crédit, suivant l'exemple de plusieurs grandes banques américaines qui craignent des problèmes d'endettement.

"A Lloyds Bank, Bank of Scotland, Halifax et MBNA (ses filiales, ndlr), nous n'acceptons pas les transactions en cartes de crédit impliquant l'achat de cryptomonnaies", explique un porte-parole de la banque.

Il s'agit du premier grand établissement britannique à dévoiler une telle décision qui intervient au moment où le bitcoin n'en finit pas de plonger. Il évolue désormais sous les 8.000 dollars, loin des 20.000 dollars frôlés en décembre.

La décision de Lloyds cible uniquement les cartes de crédit, qui permettent de réaliser des achats en s'endettant, ce qui est de nature à alimenter la spéculation autour des cryptomonnaies de la part de particuliers pas toujours solvables.

Aux Etats-Unis, les banques JPMorgan, Bank of America et Citigroup ont chacune annoncé une mesure similaire en fin de semaine dernière, a rapporté l'agence Bloomberg.

L'utilisation du bitcoin a fait l'objet de multiples avertissements à travers le monde, de la part des autorités et des banquiers centraux, même si quelques grandes Bourses américaines ont lancé des contrats réservés aux professionnels, donnant ainsi une certaine légitimité à cet actif.

Au Royaume-Uni, le gouvernement a appelé fin janvier à Davos à réguler le bitcoin rapidement, avant que ce dernier ne puisse finir par représenter une vraie menace pour le système financier.

La monnaie virtuelle est particulièrement volatile - elle peut perdre ou gagner des centaines de dollars en moins d'une heure - et échappe pour l'heure à toute régulation.

La Corée du Sud et la Chine ont déjà pris des initiatives pour mieux l'encadrer et les ministres français et allemand des Finances vont présenter des propositions communes lors du sommet G20 Finances prévu à Buenos Aires à la mi-mars.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

Le groupe recevra 11,6 M$ à titre de réparation

Publié le 21/08/2018

Renault (-0,33% à 72,56 euros) accuse le plus lourd repli du CAC 40, dans le sillage d’une note de Berenberg. Ainsi, l’analyste a réduit son objectif de cours de 82 à 76 euros sur le titre…

Publié le 21/08/2018

BHP Billiton (-1,03% à 1628,20 pence) affiche la plus forte baisse de l’indice FTSE 100, la première compagnie minière mondiale ayant présenté des résultats annuels un peu courts et des…

Publié le 21/08/2018

Le titre reste coiffé par sa moyenne mobile à 20 jours actuellement à 106 euros. Le RSI rebondit de sa zone de survente mais reste sous les 50%. Un retour de la pression vendeuse est privilégiée…

Publié le 21/08/2018

Ramsay Générale de Santé, leader de l'hospitalisation privée en France avec 121 établissements de santé répartis dans l'Hexagone, annonce...