En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

GB: Les "black cabs" londoniens se mettent au tout électrique

| AFP | 425 | Aucun vote sur cette news
Le premier taxi londonien roulant à l'électricité, baptisé TX eCity, le 5 décembre 2017 près de Buckingham Palace.
Le premier taxi londonien roulant à l'électricité, baptisé TX eCity, le 5 décembre 2017 près de Buckingham Palace. ( Daniel LEAL-OLIVAS / AFP )

Les premiers taxis noirs roulant à l'électricité ont commencé mardi à arpenter les rues de Londres, avec un nouveau look plus massif, dans le cadre d'une nouvelle réglementation visant à réduire la pollution dans la capitale britannique.

Ces "black cabs" électriques remplacent des véhicules diesel au terme de la réglementation voulant que tout nouveau taxi roulant à Londres à partir de 2018 émette de très faibles quantités de gaz polluants.

Quelque 9.000 d'entre eux doivent être déployés d'ici 2021, soit environ la moitié de la flotte actuelle.

Baptisé TX eCity, "ce véhicule est totalement nouveau et offre une bien meilleure expérience au conducteur comme aux passagers", a assuré à l'AFP Chris Gubbey, directeur du London Electric Vehicle Company (ex-London Taxi Company), son fabricant. "Il est très silencieux et la conduite est bien meilleure", a-t-il ajouté.

Placé en 2013 sous administration judiciaire, le fabricant du seul véhicule au monde construit pour servir de taxi avait été racheté par le constructeur automobile chinois Geely, propriétaire de Volvo.

Les taxis sont construits depuis près de 70 ans à Coventry, dans le centre de l'Angleterre.

- Dix fois moins de CO2 -

Les nouveaux exemplaires sont plus grands et peuvent transporter jusqu'à six passagers, sous un toit transparent. Ils sont équipés de l'internet sans fil (wi-fi), de chargeurs USB, d'une prise de courant et d'un lecteur de carte bancaire sans contact à l'arrière.

Chris Gubbey, directeur du London Electric Vehicle Company (ex-London Taxi Company), fabricant du TX eCity, premier taxi londonien électrique, le 5 décembre 2017 à Londres.
Chris Gubbey, directeur du London Electric Vehicle Company (ex-London Taxi Company), fabricant du TX eCity, premier taxi londonien électrique, le 5 décembre 2017 à Londres. ( Daniel LEAL-OLIVAS / AFP )

"La qualité de conduite est incroyable. Les clients vont adorer", a commenté Peter Powell, 61 ans, un chauffeur de taxi qui teste les nouveaux véhicules depuis deux mois. Il reconnaît toutefois que "de nombreux anciens n'aiment pas le changement", préoccupés notamment par des bornes de recharge en nombre insuffisant.

Le TX eCity coûte 55.000 livres (environ 62.000 euros), soit 10.000 livres de plus que la dernière version diesel (TX4). Mais son fabricant estime que les chauffeurs peuvent économiser 100 livres (114 euros) par semaine en carburant.

Il émet aussi dix fois moins de CO2 que les TX4 et leurs émissions d'oxyde d'azote sont proches de zéro.

Les chauffeurs de taxi londoniens parcourent en moyenne 120 miles (193 kilomètres) par jour, en incluant les trajets de et vers leur domicile.

Les nouveaux taxis électriques peuvent rouler 80 miles (129 kilomètres) grâce à leur moteur électrique, mais disposent également d'un générateur électrique de réserve (alimenté par un moteur essence) leur permettant de parcourir jusqu'à 377 miles (607 kilomètres).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…