En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

GB: "Fat Cat Thursday" pour dénoncer les écarts de salaires

| AFP | 311 | Aucun vote sur cette news
Le centre d'affaires du Canary Warf, le centre d'affaires le plus important après la City à Londres, le 1er août 2017
Le centre d'affaires du Canary Warf, le centre d'affaires le plus important après la City à Londres, le 1er août 2017 ( Niklas HALLEN / AFP/Archives )

Quatre jours après le réveillon, les patrons des cent plus grandes entreprises britanniques ont déjà gagné, en moyenne, l'équivalent du salaire annuel des employés du pays, selon une étude publiée jeudi par deux centres de réflexion.

Le High Pay Centre et le Chartered Institute of Personnel and Development (CIPD) ont donc baptisé ce 4 janvier le "Fat Cat Thursday" (le jeudi des gros bonnets) pour dénoncer les disparités de rémunération au sein des entreprises britanniques.

Selon leurs calculs, la rémunération moyenne des directeurs généraux des cent entreprises de l'indice FTSE-100 de la Bourse de Londres atteint ce jeudi 28.758 livres (32.328 euros), soit le revenu annuel médian des travailleurs britanniques à temps plein en 2017.

"Des écarts de rémunération prodigieusement excessifs et injustifiables séparent les patrons du reste des employés", a regretté Stefan Stern, directeur du High Pay Centre.

"Nous devons réfléchir sur le comment et le pourquoi des rémunérations des dirigeants, en prenant compte des indicateurs de performance plus équilibrés que les seuls indicateurs financiers", a estimé Peter Cheese, directeur du CIPD.

Les deux centres ont accueilli favorablement le projet de réforme du gouvernement conservateur de Theresa May, qui obligerait les grandes sociétés cotées en Bourse à publier chaque année l'écart de rémunération entre leur directeur général et la paie moyenne des employés. Un projet de loi en ce sens doit être présenté au Parlement dans les prochains mois.

Selon les annonces du ministre de l'Economie Greg Clark, un registre public doit également être créé, afin d'y inscrire les noms des entreprises dont au moins un cinquième des actionnaires ont voté contre la politique de rémunération des dirigeants.

Ces mesures ont pour but d'inciter les sociétés à tenir compte de l'avis de leurs actionnaires, afin d'éviter la mauvaise publicité que constituerait l'inscription à ce registre, et d'éviter de trop grandes disparités de rémunération.

Selon le High Pay Centre et le CIPD, la rémunération annuelle moyenne des patrons des entreprises du FTSE-100 a diminué en 2016, pour atteindre 4,5 millions de livres (5,05 millions d'euros), contre 5,4 millions de livres (6,07 millions d'euros) en 2015.

Malgré cette baisse, leur revenu demeurait 120 fois plus important que celui des employés britanniques.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…