5 427.19 PTS
+0.75 %
5 425.0
+0.71 %
SBF 120 PTS
4 324.77
+0.69 %
DAX PTS
13 183.53
+0.46 %
Dowjones PTS
24 540.68
+0.63 %
6 385.08
-0.14 %
Nikkei PTS
22 866.17
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

GB: de plus en plus de sociétés en difficulté à l'approche du Brexit

| AFP | 224 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire d'Etat britannique chargé du Brexit David Davis (G) aux côtés du négociateur en chef européen Michel Barnier (D), avant leur réunion au siège de la commission européenne à Bruxelles le 17 juillet 2017
Le secrétaire d'Etat britannique chargé du Brexit David Davis (G) aux côtés du négociateur en chef européen Michel Barnier (D), avant leur réunion au siège de la commission européenne à Bruxelles le 17 juillet 2017 ( THIERRY CHARLIER / AFP/Archives )

Le nombre d'entreprises en difficulté financière au Royaume-Uni a augmenté de 25% à la fin du deuxième trimestre sur un an, illustrant le ralentissement en cours de l'économie à l'approche du Brexit, selon une étude publiée lundi.

Selon Begbies Traynor, un cabinet britannique d'experts en faillite d'entreprises, près de 330.000 entreprises sont concernées par ces difficultés et ont du mal à payer leurs factures.

Cette hausse de 25% est la plus importante enregistrée depuis le deuxième trimestre 2014, et le nombre de sociétés concernées est au plus haut depuis au moins cinq ans, selon un communiqué.

Les petites et moyennes entreprises (PME) sont les plus nombreuses à être touchées (+26%), alors que les entreprises de taille supérieure ont enregistré une hausse de 12% du nombre de sociétés en difficulté.

"Un ralentissement récent de l'économie a augmenté la pression financière sur les entreprises britanniques, avec des petites et moyennes entreprises supportant le poids de ces difficultés croissantes alors qu'elles doivent faire face aux incertitudes liées aux négociations autour du Brexit", a commenté Ric Traynor, directeur général de Begbies Traynor.

L'économie britannique a tendance à ralentir depuis le début de l'année, en raison de l'essoufflement de la consommation des ménages, alors que les discussions sur le Brexit viennent tout juste de commencer et doivent durer jusqu'en mars 2019.

L'étude cite également les incertitudes liées aux résultats des dernières élections britanniques qui a vu le parti conservateur perdre sa majorité absolue, ainsi que la hausse des coûts pour les entreprises.

Les secteurs qui comptent le plus grandes nombres d'entreprises en difficultés financières sont l'immobilier et la construction, qui affichent respectivement une hausse de 32% et de 22%.

Les marchés dépendants des dépenses des ménages ont également été touchés sur fond de poussée de l'inflation et de baisse du pouvoir d'achat. Le nombre d'entreprises en difficulté a augmenté de 22% dans le secteur des loisirs, de 17% dans la distribution ainsi que l'automobile et de 16% pour les bars et restaurateurs.

"Alors que le second semestre 2017 commence, il est inquiétant de voir qu'un tel nombre d'entreprises, et en particulier des PME, sont en train de faire face à une telle instabilité. Ces sociétés, qui sont la colonne vertébrale de notre économie, ont besoin d'être aussi robustes que possible pour soutenir la croissance du Royaume-Uni post-Brexit", a ajouté Julie Palmer, une des responsables de Begbies Traynor.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 12/12/2017

Vue d'une plateforme flottante de production de pétrole "Cidade de Itaguai" dans le bloc présalifèredItaguai, au large de Rio de Janeiro, au Brésil, le 10 novembre 2017 ( MAURO PIMENTEL /…

Publié le 12/12/2017

Les marchés actions américains sont bien orientés après deux heures de cotation, les sociétés technologiques restant toutefois en fin de peloton. Vers 17h30, l’indice Dow Jones gagne 0,47% à…

Publié le 12/12/2017

L'once d'or recule de 0,8% à 1 237 dollars, au plus bas depuis mi-juillet, à quelques heures d'une décision de politique monétaire qui ne devrait surprendre personne : demain soir, à 20h, la Fed…

Publié le 12/12/2017

eStat'Web de Médiamétrie...

Publié le 12/12/2017

Thierry Breton s'adressait aux journalistes suite au projet d'OPA amicale sur Gemalto

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

GAUMONT       Informations relatives au nombre total de droits de vote et d'actions du capital social prévues par l'article L. 233-8-II du code de…

Publié le 12/12/2017

La finalisation de la transaction pourrait intervenir dans le courant du 1er semestre 2018...

Publié le 12/12/2017

Les actions émises au prix de 46,55 euros porteront jouissance immédiate, et feront l'objet d'une demande d'admission à la cotation sur Euronext Paris...

Publié le 12/12/2017

L'évènement se tiendra le 19 décembre 2017...

Publié le 12/12/2017

ESI France assurera depuis ce site la démonstration et la commercialisation des produits du groupe et notamment de sa solution de Réalité Virtuelle, ESI IC.IDO...

CONTENUS SPONSORISÉS