5 275.79 PTS
-0.27 %
5 265.5
-0.42 %
SBF 120 PTS
4 222.23
-0.41 %
DAX PTS
12 414.59
-0.59 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.00 %
Nikkei PTS
21 970.81
+0.21 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

GB: de plus en plus de sociétés en difficulté à l'approche du Brexit

| AFP | 257 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire d'Etat britannique chargé du Brexit David Davis (G) aux côtés du négociateur en chef européen Michel Barnier (D), avant leur réunion au siège de la commission européenne à Bruxelles le 17 juillet 2017
Le secrétaire d'Etat britannique chargé du Brexit David Davis (G) aux côtés du négociateur en chef européen Michel Barnier (D), avant leur réunion au siège de la commission européenne à Bruxelles le 17 juillet 2017 ( THIERRY CHARLIER / AFP/Archives )

Le nombre d'entreprises en difficulté financière au Royaume-Uni a augmenté de 25% à la fin du deuxième trimestre sur un an, illustrant le ralentissement en cours de l'économie à l'approche du Brexit, selon une étude publiée lundi.

Selon Begbies Traynor, un cabinet britannique d'experts en faillite d'entreprises, près de 330.000 entreprises sont concernées par ces difficultés et ont du mal à payer leurs factures.

Cette hausse de 25% est la plus importante enregistrée depuis le deuxième trimestre 2014, et le nombre de sociétés concernées est au plus haut depuis au moins cinq ans, selon un communiqué.

Les petites et moyennes entreprises (PME) sont les plus nombreuses à être touchées (+26%), alors que les entreprises de taille supérieure ont enregistré une hausse de 12% du nombre de sociétés en difficulté.

"Un ralentissement récent de l'économie a augmenté la pression financière sur les entreprises britanniques, avec des petites et moyennes entreprises supportant le poids de ces difficultés croissantes alors qu'elles doivent faire face aux incertitudes liées aux négociations autour du Brexit", a commenté Ric Traynor, directeur général de Begbies Traynor.

L'économie britannique a tendance à ralentir depuis le début de l'année, en raison de l'essoufflement de la consommation des ménages, alors que les discussions sur le Brexit viennent tout juste de commencer et doivent durer jusqu'en mars 2019.

L'étude cite également les incertitudes liées aux résultats des dernières élections britanniques qui a vu le parti conservateur perdre sa majorité absolue, ainsi que la hausse des coûts pour les entreprises.

Les secteurs qui comptent le plus grandes nombres d'entreprises en difficultés financières sont l'immobilier et la construction, qui affichent respectivement une hausse de 32% et de 22%.

Les marchés dépendants des dépenses des ménages ont également été touchés sur fond de poussée de l'inflation et de baisse du pouvoir d'achat. Le nombre d'entreprises en difficulté a augmenté de 22% dans le secteur des loisirs, de 17% dans la distribution ainsi que l'automobile et de 16% pour les bars et restaurateurs.

"Alors que le second semestre 2017 commence, il est inquiétant de voir qu'un tel nombre d'entreprises, et en particulier des PME, sont en train de faire face à une telle instabilité. Ces sociétés, qui sont la colonne vertébrale de notre économie, ont besoin d'être aussi robustes que possible pour soutenir la croissance du Royaume-Uni post-Brexit", a ajouté Julie Palmer, une des responsables de Begbies Traynor.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/02/2018

La contrefaçon de pneus fait perdre chaque année 2,2 milliards d’euros à l’industrie du secteur dans l’Union Européenne. Tel est le constat d’un rapport de l’Office de l’Union…

Publié le 21/02/2018

La forte zone de support que représente l’ancienne zone de résistance devenue support à 1305 maintiennent un biais haussier qui devrait favoriser un retour sur les points hauts de cette année…

Publié le 21/02/2018

En France, l'indice flash des directeurs d'achat (PMI) IHS-Markit Composite de février est ressorti à 57,8, au plus bas depuis quatre mois, contre 59,6 en janvier et un consensus Reuters de 59,4.…

Publié le 21/02/2018

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Génie Civil, mandataire du groupement constitué avec Eiffage Rail, Razel-Bec, TSO (filiale de NGE) et TSO Caténaires se sont vus attribuer par la Société…

Publié le 21/02/2018

Le comité martiniquais du tourisme (CMT) a annoncé, lundi, un record "historique" de visiteurs enregistré en Martinique en 2017 ( THOMAS COEX / AFP/Archives )Le comité martiniquais du tourisme…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2018

Le plus grand hôpital du sud de la Thuringe, le SRH Zentralklinikum de Suhl, a décidé de poursuivre sa collaboration fructueuse avec Spie Deutschland & Zentraleuropa, qui sera ainsi en charge des…

Publié le 21/02/2018

Le titre poursuit son mouvement de repli suite à la cassure d'une ligne de tendance haussière qui a soutenu les cours de février 2017 à janvier 2018. Du côté des indicateurs techniques, les…

Publié le 21/02/2018

Objectif rehaussé à 190 euros

Publié le 21/02/2018

Jeu disponible en mars...

Publié le 21/02/2018

La justice transalpine pourrait finalement avoir à trancher...

CONTENUS SPONSORISÉS