En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 620.65 PTS
+0.09 %
5 624.00
+0.14 %
SBF 120 PTS
4 440.80
+0.22 %
DAX PTS
12 400.31
+0.22 %
Dowjones PTS
27 023.24
-0.32 %
7 865.98
-0.29 %
1.106
-0.07 %

GB: grève de pilotes de Ryanair qui maintient ses vols

| AFP | 231 | Aucun vote sur cette news
Le patron de Ryanair Michael O'Leary participe à une conférence de presse, le 12 septembre 2018 à Londres
Le patron de Ryanair Michael O'Leary participe à une conférence de presse, le 12 septembre 2018 à Londres ( Tolga AKMEN / AFP/Archives )

Des pilotes de Ryanair ont entamé jeudi un mouvement de grève de deux jours au Royaume-Uni, mais la compagnie a assuré que ses vols n'étaient pas affectés.

Les pilotes membres du syndicat britannique Balpa ont voté des arrêts de travail pour jeudi et vendredi, ainsi que pour la période du 2 au 4 septembre. Les revendications portent notamment sur les salaires, les retraites, et les prestations de maternité.

Ryanair a toutefois souligné jeudi n'attendre aucune perturbation à cause de ce mouvement. "La première vague de vols vers et depuis le Royaume-Uni sont partis ce matin comme prévus, avec une ponctualité de 97% (du fait de délais liés au contrôle aérien)", a expliqué le groupe.

Ryanair a remercié "tous les pilotes au Royaume-Uni qui ont choisi de travailler pour assurer les vols et les voyages de nos clients et de leurs familles pour ce week-end prolongé", lundi étant férié dans le pays.

La compagnie irlandaise à bas coût avait tenté de faire bloquer ce mouvement par la justice britannique, mais la Haute Cour de Londres a rejeté ce recours mercredi en fin de journée.

Balpa a expliqué avoir alors proposé à la compagnie de reprendre les discussions sur de nouvelles bases, se disant prêt à lever son appel à la grève. Mais la direction a décliné l'offre, le syndicat déplorant "une posture macho" des dirigeants de Ryanair gonflant leurs muscles.

Dans un communiqué publié jeudi à la mi-journée, le syndicat a expliqué que "des pilotes de Ryanair avaient arrêté le travail, entraînant un coût énorme pour la compagnie".

"Les pilotes de Ryanair veulent juste que l'entreprise change et offre à son personnel les droits sociaux appliqués dans de nombreuses autres compagnies aériennes", a ajouté Brian Strutton, le secrétaire général de Balpa.

La justice a en revanche bloqué la grève en Irlande, où un arrêt de travail était prévu aussi par des pilotes de Ryanair ces jeudi et vendredi. Saisie par Ryanair, la Haute Cour de Dublin a estimé que ce mouvement social devait être "bloqué".

La compagnie a fait valoir durant l'audience qu'une grève ne pouvait être menée avant qu'une procédure de médiation n'arrive à son terme, estimant de plus que le vote du syndicat Forsa en faveur de la grève avait été précipité et sans demande très précise.

Ryanair est, dans le même temps, confronté depuis mercredi, et pour cinq jours, à une grève du personnel de cabine au Portugal, qui n'a eu qu'un impact minime jeudi matin avec seulement une liaison entre Porto et Milan différée à l'après-midi. Le gouvernement portugais a décrété la mise en place d'un service minimum pendant le mouvement, une première pour une grève chez Ryanair au Portugal.

Une autre grève de dix jours du personnel de cabine se profile en outre pour septembre en Espagne, afin de protester contre des fermetures prévues de bases aéroportuaires.

Ryanair doit faire face à ces mouvements sociaux après avoir annoncé fin juillet son intention de supprimer 900 emplois sur ses quelque 13.000 salariés. Le groupe entend fermer des bases cet hiver et à l'été 2020 à cause des reports de livraison du Boeing 737 MAX, dont la flotte est clouée au sol après deux accidents.

burs-pn/jbo/fc

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2019

Par courrier reçu le 17 septembre 2019 par l'AMF, complété par un courrier reçu le 18 septembre, la société la société TCI Fund Management Limited...

Publié le 18/09/2019

Franchissements de seuils

Publié le 18/09/2019

FedEx a révisé ses perspectives de bénéfice annuel à la baisse dans le sillage d’un premier trimestre décevant. Le spécialiste américain de la livraison de colis est affecté par les…

Publié le 18/09/2019

Oddo BHF a confirmé sa recommandation d’Achat et son objectif de cours de 34 euros sur Visiativ après l’annonce des résultats semestriels du groupe. Le bureau d’études souligne que le groupe…

Publié le 18/09/2019

Par courriers reçus le 17 septembre 2019 par l'AMF, complétés par un courrier reçu le 18 septembre, la société Swiss Life Gestion Privée, agissant...