5 453.58 PTS
+0.00 %
5 420.50
+1.04 %
SBF 120 PTS
4 351.13
-
DAX PTS
12 500.47
-
Dowjones PTS
24 322.34
+0.99 %
6 649.65
+0.00 %
Nikkei PTS
22 359.35
+0.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Gazprom relance son litige avec l'Ukraine devant la justice suédoise

| AFP | 124 | Aucun vote sur cette news
Gazprom dit avoir déposé cette requête en raison
Gazprom dit avoir déposé cette requête en raison "de l'abus de pouvoir des arbitres et des graves erreurs de procédure" ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Le géant russe Gazprom a annoncé jeudi avoir lancé une procédure pour contester devant la justice suédoise une partie de la décision de la Cour d'arbitrage de Stockholm le condamnant à verser plus de deux milliards de dollars à l'ukrainien Naftogaz.

"Le 21 mars, Gazprom a déposé une requête auprès de la Cour d'appel du district de Svea (Suède) pour annuler partiellement la décision finale d'arbitrage avec Naftogaz Ukraine au sujet de la livraison" de gaz, a déclaré le groupe dans un communiqué jeudi sans donner davantage de détails.

Le groupe dit avoir déposé cette requête en raison "de l'abus de pouvoir des arbitres et des graves erreurs de procédure".

Début mars, la Cour d'arbitrage de Stockholm a condamné Gazprom à payer 2,56 milliards de dollars à Naftogaz pour solder tous leurs litiges, prévoyant également la reprise des livraisons de gaz russe à l'Ukraine.

Ce jugement avait provoqué la colère de Gazprom, qui a refusé de reprendre ses livraisons comme prévu et dit vouloir rompre son contrat avec Kiev, en vigueur jusqu'en 2019.

Les deux pays ont déjà connu plusieurs "guerres du gaz" depuis 15 ans, dont certaines avaient perturbé les fournitures russes à plusieurs pays européens dont une partie, de moins en moins élevée, transite par l'Ukraine.

Kiev et Moscou sont à couteaux tirés depuis l'arrivée au pouvoir à Kiev de pro-occidentaux à la suite du soulèvement du Maïdan pendant l'hiver 2014 et du renversement de l'ancien président prorusse Viktor Ianoukovitch, réfugié en Russie.

Ce soulèvement a été suivi par l'annexion en mars 2014 de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie et par le déclenchement d'un conflit dans l'est de l'Ukraine entre séparatistes prorusses soutenus par Moscou et forces de Kiev, qui a fait plus de 10.000 morts.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/04/2018

La marge brute s'est établie à -2 kE, pénalisée en 2017 par l'évolution défavorable de la parité euro/dollar...

Publié le 27/04/2018

La trésorerie au 31 décembre 2017 s'inscrit à 18,23 ME...

Publié le 27/04/2018

Manitou anticipe une progression de chiffre d'affaires 2018 de plus de 15%...de

Publié le 27/04/2018

Cegedim rappelle que la part de chiffre d'affaires générée aux 1er et 3e trimestre est généralement légèrement inférieure à celle générée aux 2e et surtout au 4e trimestre...

Publié le 27/04/2018

Le Groupe ADLPartner poursuit en 2018 sa stratégie de valorisation de ses solutions et savoir-faire marketing sur de nouveaux marchés en croissance...