En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Gaz: la demande mondiale va accélérer, tirée par l'industrie

| AFP | 246 | Aucun vote sur cette news
La demande mondiale de gaz va accélérer, tirée par l'industrie et les pays émergents
Ci-contre une raffinerie de gaz dans l'archipel des Shetland (Ecosse) lors de son inauguration le  16 mai 2016
La demande mondiale de gaz va accélérer, tirée par l'industrie et les pays émergents Ci-contre une raffinerie de gaz dans l'archipel des Shetland (Ecosse) lors de son inauguration le 16 mai 2016 ( Andy Buchanan / Digital/AFP/Archives )

La consommation de gaz va augmenter plus rapidement que celle de pétrole et de charbon dans les cinq prochaines années, portée par le secteur industriel et la demande venue des pays émergents, anticipe l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans un rapport publié jeudi.

La demande de gaz devrait croître de 1,6% par an d'ici 2022, une prévision légèrement supérieure à ce qu'envisageait l'an dernier l'AIE, bras énergétique des pays de l'OCDE, dans son rapport sur l'évolution à moyen terme des marchés du gaz.

"L'industrie émerge comme le principal moteur de la croissance de la demande, représentant la moitié de cette augmentation", détaille le rapport.

Moins émetteur en gaz à effet de serre que ses cousins fossiles - le pétrole et le charbon - et bénéficiant aussi de prix bas, dans la foulée de la baisse des cours de l'or noir, le gaz voit par exemple ses usages se développer dans la chimie ainsi que dans les transports.

Le recours au gaz pour la production d'électricité continue de croître, mais à un rythme plus lent, concurrencé par les énergies renouvelables.

Au total, la consommation de gaz pourrait atteindre 4.000 milliards de mètres cubes d'ici 2022 contre 3.630 milliards m3 l'an dernier.

Et 90% de la hausse de la demande viendra des économies émergentes, notamment la Chine, portée par la lutte contre la pollution de l'air, même si les Etats-Unis resteront le plus grand pays consommateur.

En Europe, la demande devrait se stabiliser après deux années de croissance, et elle devrait baisser au Japon et en Corée du Sud, grand consommateurs de gaz naturel liquéfié (GNL).

Sur le front de l'offre, les Etats-Unis, premier producteur mondial depuis le boom des gaz de schiste, vont produire encore plus pour représenter à eux seuls 40% de la hausse prévue au niveau mondial.

Plus de la moitié de cette production supplémentaire sera exportée sous forme de GNL, le pays se rapprochant d'ici 2022 des niveaux exportés par l'Australie et le Qatar.

Le GNL va ainsi poursuivre son expansion rapide, avec l'apparition de nouveaux pays importateurs et exportateurs. Les capacités de liquéfaction devraient augmenter de 160 milliards de m3 jusqu'en 2022, augmentant la pression sur les circuits classiques de transports via les gazoduc.

Dans un contexte de prix bas, la concurrence sera "dure" pour trouver des débouchés, prévient l'AIE.

La production va également croître fortement au Moyen-Orient et en Chine, tandis que la progression sera plus timide en Russie.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…