En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 582.59 PTS
-0.57 %
5 599.50
-0.26 %
SBF 120 PTS
4 411.03
-0.29 %
DAX PTS
12 410.39
-0.17 %
Dowjones PTS
27 337.41
+0.01 %
7 939.81
+0.16 %
1.122
+0.06 %

Gaz au large de Chypre : un deuxième navire turc va entamer des forages (ministre)

| AFP | 350 | Aucun vote sur cette news
Le navire de forage
Le navire de forage "Yavuz", au port de Dilovasi, près d'Istanbul, le 20 juin 2019 ( BULENT KILIC / AFP/Archives )

Le deuxième navire turc affrété par Ankara va commencer à forer les gisements gaziers au large de Chypre la semaine prochaine, a déclaré samedi le ministre turc de l'Energie, faisant fi des critiques de l'Union européenne qui dénonce les "activités illégales" d'Ankara.

La Turquie avait envoyé le 20 juin un deuxième navire de forage pour explorer ces gisements, sources de tensions entre Ankara et la République de Chypre, membre de l'Union européenne.

"Si Dieu le veut, nous commencerons le premier forage d'ici une semaine", a déclaré Fatih Sönmez, cité par la télévision privée NTV.

Le navire "Yavuz" va explorer une zone située au large de la péninsule de Karpas, a précisé le ministre. Celle-ci est située dans le nord-est de l'île, soit dans la partie qui est sous le contrôle de la République turque de Chypre du Nord, non reconnue par la communauté internationale.

Un premier navire, "Fatih", dépêché il y a quelques mois, a déjà entamé des forages exploratoires dans cette zone sur laquelle Chypre revendique sa souveraineté.

Le 20 juin, après l'annonce de l'envoi du "Yavuz", l'Union européenne avait menacé la Turquie de sanctions. Les 28 dirigeants de l'UE, alors réunis en sommet à Bruxelles, avait condamné sans appel ses "activités illégales de forage".

Les autorités chypriotes ont même délivré des mandats d'arrêt pour l'équipage du Fatih. Mais le président turc Recep Tayyip Erdogan multiplie les déclarations de fermeté. Selon Ankara, ces forages sont non seulement "légitimes" mais parfaitement conformes au droit international.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2019

Le secteur du luxe est recherché en bourse en ce milieu de semaine à l'image de Hermes qui grimpe de 2,14% à 648 euros en tête du CAC40...

Publié le 17/07/2019

AXA annonce l'extension de sa stratégie Payer-to-Partner dans les marchés émergents. L'assureur va créer un écosystème de santé numérique et physique en ouvrant ses propres centres médicaux…

Publié le 17/07/2019

Jusqu'à présent, l'aventure boursière de Showroomprivé n'a pas enrichi grand monde à l'exception notable des fondateurs de la société...

Publié le 17/07/2019

Technicolor décroche de 7% à 0,75 euro, au plus bas depuis 20 ans...

Publié le 17/07/2019

Textron a décidé de suspendre le programme Hemisphere, pour lequel le moteur Silvercrest développé par Safran Aircraft Engines avait été sélectionné. Le contrat initial entre Cessna (Textron…