En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 116.79 PTS
-0.55 %
5 097.50
-0.90 %
SBF 120 PTS
4 103.77
-0.48 %
DAX PTS
11 589.21
-1.07 %
Dowjones PTS
25 379.45
-1.27 %
7 116.09
-2.23 %
1.145
-0.03 %

Gattaz dit regarder "avec beaucoup d'inquiétude" la réforme fiscale de Trump

| AFP | 415 | Aucun vote sur cette news
Le président du Medef, Pierre Gattaz, au siège de l'organisation à Paris, le 11 décembre 2017, à la veille du Sommet sur le climat qui se tient dans la capitale française
Le président du Medef, Pierre Gattaz, au siège de l'organisation à Paris, le 11 décembre 2017, à la veille du Sommet sur le climat qui se tient dans la capitale française ( ERIC PIERMONT / AFP )

Le patron du Medef Pierre Gattaz a dit mardi regarder "avec beaucoup d'inquiétude" la réforme fiscale voulue par le président américain Donald Trump, estimant que cette dernière allait "à l'encontre des accords multilatéraux".

"On n'a que des bribes d'information", car "tout n'est pas figé", a déclaré lors d'une conférence de presse M. Gattaz, rappelant que tout le monde aux Etats-Unis n'était "pas d'accord" sur les contours de la réforme, actuellement débattue au Congrès.

Mais "ce qui est sûr, c'est qu'on regarde ça avec beaucoup d'inquiétude", a ajouté le patron des patrons, disant ne pas voir "d'un bon oeil du tout" certains points de la réforme, dont une possible taxe sur les biens et services produits à l'étranger, qui pourrait atteindre 20%.

Pour M. Gattaz, la réforme fiscale américaine "va à l'encontre du fonctionnement du monde et des accord multilatéraux". "Il faut que l'Europe se mobilise", a-t-il poursuivi, estimant que "la France seule" ne pourra pas se faire entendre.

La réforme de Donald Trump, présentée par la Maison Blanche comme "une des plus importantes" réformes fiscales dans l'histoire des Etats-Unis, prévoit notamment de ramener le taux d'imposition des sociétés de 35% à 20%.

Le texte, qui prévoit un taux préférentiel pour les multinationales américaines qui souhaiteraient rapatrier aux Etats-Unis leurs bénéfices détenus à l'étranger, suscitent de nombreuses inquiétudes à l'étranger, notamment au sein de l'Union européenne.

Les ministres des Finances des cinq plus grandes économies de l'UE, dont l'Allemand Peter Altmaier et le Français Bruno Le Maire, ont ainsi adressé lundi une lettre au secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, pour lui exprimer leur préoccupation.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2018

A l'occasion de l'acquisition, Infologic-Santé a changé de dénomination sociale et s'appelle désormais Dedalus C&G...

Publié le 18/10/2018

La livraison des premiers logements et espaces publics est prévue au 1er trimestre 2021...

Publié le 18/10/2018

La nouvelle offre commune s'appuiera sur la plateforme Moovapps, adaptée aux spécificités métier de Fives dans le cadre du programme Your Platform de Visiativ....

Publié le 18/10/2018

Le montant de l'investissement total s'élève à 41 ME...

Publié le 18/10/2018

L'objet de cette joint-venture est de développer et commercialiser une plateforme phygitale communautaire...