En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 429.52 PTS
+0.32 %
5 421.50
+0.18 %
SBF 120 PTS
4 344.75
+0.18 %
DAX PTS
12 401.07
+0.34 %
Dowjones PTS
25 187.70
-0.50 %
7 401.17
+0.00 %
1.139
-0.09 %

Gallet révoqué: "Le CSA prend ses décisions de manière indépendante", assure Griveaux

| AFP | 721 | Aucun vote sur cette news
Le PDG de Radio France Mathieu  Gallet, lors d'une conférence de presse à la Maison de la Radio à Paris, le 7 octobre 2014
Le PDG de Radio France Mathieu Gallet, lors d'une conférence de presse à la Maison de la Radio à Paris, le 7 octobre 2014 ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a assuré jeudi, au lendemain de l'annonce de la révocation par le Conseil supérieur de l'audiovisuel de Mathieu Gallet, le PDG de Radio France, que "le CSA prend ses décisions de manière indépendante".

"Il n'y a pas eu de demande du gouvernement (...) Le gouvernement a exprimé un souhait, le CSA prend ses décisions de manière indépendante", a déclaré M. Griveaux sur Europe 1, alors que les avocats de Mathieu Gallet ont dénoncé "la pression de l'Etat", le CSA récusant quant à lui avoir cédé à une quelconque influence politique.

"Les temps ont changé. Le CSA est une instance indépendante et il n'est nullement question de remettre en cause cette indépendance", a ajouté M. Griveaux.

"Je rappelle que Mathieu Gallet a été condamné en première instance, pour attribution de marchés publics, pour favoritisme dans cette attribution, qu'il a été condamné à un an de prison avec sursis, 20.000 euros d'amende", a souligné M. Griveaux.

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux quitte l'Elysée après un conseil des ministres, le 17 janvier 2018
Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux quitte l'Elysée après un conseil des ministres, le 17 janvier 2018 ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )

"Il est important d'avoir à la tête des grandes entreprises publiques, ou des grands opérateurs publics, des personnes dont l'exemplarité soit inattaquable", a-t-il poursuivi.

Relancé sur l'intervention de la ministre de la Culture Françoise Nyssen, qui avait jugé "inacceptable" son maintien et appelé l'intéressé et le CSA à "tirer les conséquences" du jugement, M. Griveaux a jugé "normal que le gouvernement exprime son souhait sur des situations qui occupent et préoccupent beaucoup des salariés d'un groupe important pour l'audiovisuel français".

Sur France Inter, le délégué général de LREM, Christophe Castaner, a également affirmé qu'il s'agissait d'"une décision indépendante du CSA". "Cette décision est prise, considérons que c'est la bonne, par contre veillons sur la bonne gouvernance, le plus vite possible, de Radio France", a-t-il ajouté.

Le CSA a décidé mercredi de révoquer M. Gallet de la présidence de Radio France à compter du 1er mars, tirant les conséquences de sa condamnation pour favoritisme lorsqu'il dirigeait l'INA, et répondant aux voeux du gouvernement qui réclamait son départ.

"C'est une décision que nous regrettons profondément. La pression de l'Etat a été plus forte que la présomption d’innocence", ont dénoncé les avocats de Mathieu Gallet, Christophe Ingrain et Rémi Lorrain.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

En proie aux doutes

Publié le 14/08/2018

Le groupe AdUX, un spécialiste de la publicité digitale et de l'expérience utilisateur, a annoncé hier soir que son Conseil d'administration en date...

Publié le 14/08/2018

Altice Europe a annoncé que la nouvelle version de son kiosque SFR Presse, lancée le mois dernier, intègre désormais des flux d’informations réalisés pour son compte par deux de ses marques…

Publié le 14/08/2018

Le titre a stoppé sa correction à l'approche de la zone de support des 18.035 euros, niveau qui soutient les cours depuis le double test des 25 et 27 juillet derniers. Tant que celui-ci n'est pas…

Publié le 14/08/2018

D'après une déclaration à l'AMF...