En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 351.49 PTS
-4.23 %
4 311.50
-4.97 %
SBF 120 PTS
3 414.93
-4.22 %
DAX PTS
9 632.52
-3.68 %
Dow Jones PTS
21 636.78
-4.06 %
7 588.37
-3.91 %

G20: le coronavirus, un "risque réel sur la croissance mondiale" (ministre français)

| AFP | 417 | Aucun vote sur cette news
Le ministre français de l'Economie et des Finances lors d'une conférence de presse en marge d'une réunion du G20 à Ryad, le 22 février 2020
Le ministre français de l'Economie et des Finances lors d'une conférence de presse en marge d'une réunion du G20 à Ryad, le 22 février 2020 ( FAYEZ NURELDINE / AFP )

Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G20, réunis à Ryad, sont prêts à prendre des mesures pour contrer le "risque réel" que fait peser le coronavirus sur l'économie mondiale, a déclaré dimanche le ministre français des Finances Bruno Le Maire.

"Nous sommes prêts à prendre toute mesure économique complémentaire si nécessaire pour faire face à une éventuelle aggravation de l'impact sur l'économie mondiale", a affirmé à l'AFP le ministre français de l'Économie et des Finances à l'issue d'un sommet du G20 organisé ce week-end à Ryad, sans détailler les mesures envisagées.

Étalement de charges, appel à la "solidarité" vis-à-vis des fournisseurs: la France a annoncé vendredi plusieurs dispositions pour assister les entreprises françaises pénalisées dans leur activité par l'épidémie.

"Le risque est maintenant confirmé, l'impact sur la croissance mondiale également, et c'est désormais une véritable préoccupation de l'ensemble des membres du G20", a souligné le ministre.

Dans ce contexte, "nous avons décidé (...) de garantir un suivi attentif et quotidien de l'épidémie et de son développement (...) assuré par la présidence du G20 et par le Fonds monétaire international", a-t-il ajouté.

Outre un plan d'action visant à protéger l'économie mondiale de l'impact de l'épidémie, les dirigeants financiers des 20 premières économies du monde ont également discuté des moyens de parvenir à un système de taxation mondial sur le numérique plus équitable et des moyens de lutter contre le changement climatique.

De ce point de vue, "c'était un G20 utile" et des progrès "importants" ont été faits, s'est félicité M. Le Maire.

Sur le sujet de la taxation des grands groupes internationaux, et notamment des géants du numérique, "il y a désormais un consensus pour reconnaître la nécessité d'avancer sur une solution globale, dans le cadre de l'OCDE" (l'Organisation pour la coopération et le développement économiques), a détaillé le ministre, affichant sa satisfaction que l'Europe ait fait "front commun" face aux États-Unis.

Une réunion des groupes techniques doit avoir lieu en juillet à Berlin.

"Nous espérons qu'il y aura accord technique lors de cette réunion (...) de façon à parvenir à un accord global à la fin de l'année 2020 sur la question de la taxation digitale", a dit M. Le Maire.

Autre motif de satisfaction, "le climat revient pour la première fois depuis trois ans parmi les préoccupations du G20. Il y avait un blocage sur ces sujets (...) Pour la première fois, le mot changement climatique revient dans les conclusions d'un G20 de ministres des Finances avec évidemment la nécessité de développer la finance verte pour lutter contre le changement climatique", a-t-il ajouté.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/03/2020

"Nous nous préparons à devoir faire face à un climat économique entièrement nouveau du fait de la crise du COVID-19"...

Publié le 27/03/2020

Le secteur du tourisme à Paris a été affecté par un ralentissement sur le 1er trimestre 2019 dû au mouvement des gilets jaune et par un second ralentissement en décembre 2019 relatif aux…

Publié le 27/03/2020

Thierry Lescasse reprend les fonctions de Benoît Jacheet, dont la mission prend fin avec l'aboutissement du plan de restructuration financière...

Publié le 27/03/2020

Le Groupe CAFOM, acteur majeur de l'équipement de la maison en Europe et en Outre-Mer, fait un point sur l'impact à ce jour de l'épidémie de Covid-19...

Publié le 27/03/2020

ALD dit surveiller étroitement l'évolution du Covid-19 (Coronavirus) et a mis en place les mesures nécessaires pour maintenir la continuité de ses...