Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 792.79 PTS
+1.57 %
5 808.00
+1.91 %
SBF 120 PTS
4 580.28
+1.57 %
DAX PTS
14 012.82
+1.64 %
Dow Jones PTS
31 535.51
+1.95 %
13 282.95
+2.89 %
1.204
-0.22 %

Fuite de données médicales en France avec une liste de près de 500.000 noms

| AFP | 719 | 2.25 par 8 internautes
Les données médicales sensibles de près de 500.000 personnes circulent sur internet
Les données médicales sensibles de près de 500.000 personnes circulent sur internet ( Philippe Huguen / AFP/Archives )

Un fichier comportant des données médicales sensibles pour une liste de près de 500.000 personnes en France circule sur internet, a pu constater mardi l'AFP, suite à des informations de Libération et du blog spécialisé en cybersécurité Zataz.

Le fichier comporte 491.840 noms associés à des coordonnées (adresse postale, téléphone, email) et un numéro de sécurité sociale. Ils sont parfois accompagnés d'indications sur le groupe sanguin, le médecin traitant ou la mutuelle, ou encore de commentaires sur l'état de santé (dont une éventuelle grossesse), des traitements médicamenteux, ou des pathologies (notamment le VIH).

Selon la rubrique de vérification Checknews du quotidien Libération, qui a enquêté sur le sujet, les données proviendraient d'une trentaine de laboratoires de biologie médicale, situés pour l'essentiel dans le quart nord-ouest de la France.

Elles correspondent selon le journal à des prélèvements effectués entre 2015 et octobre 2020, une période qui coïncide pour les laboratoires interrogés avec l'utilisation d'un même logiciel de saisie de renseignements médico-administratifs édité par le groupe Dedalus.

"Nous n’avons aucune certitude quant au fait que ce soit uniquement un logiciel Dedalus France qui est en cause dans cette affaire", a réagi auprès de l'AFP le directeur général délégué Didier Neyrat. "Nous avons mis en place une cellule de crise car nous prenons cela au sérieux et nous allons travailler en partenariat avec nos clients pour comprendre ce qu’il s’est passé", a-t-il ajouté.

"On peut retrouver ce fichier à 7 endroits différents sur internet", a indiqué de son côté à l'AFP Damien Bancal, journaliste spécialiste de la cybersécurité, qui a le premier identifié la fuite le 14 février sur son blog Zataz.

Selon lui, ce fichier était l'objet d'une négociation commerciale entre plusieurs pirates sur un groupe Telegram spécialisé dans l'échange de bases de données volées et l'un d'entre eux l'a diffusé sur le web suite à une dispute.

"500.000 données, c'est déjà énorme et rien n'empêche de penser que les pirates en possèdent encore beaucoup plus", a-t-il déclaré à l'AFP.

Sollicitées mardi soir par l'AFP, l'Agence nationale des systèmes d'information (Anssi), le gendarme des données personnelles (Cnil) et la direction générale de la santé (DGS) n'étaient pas en mesure de commenter.

Les attaques informatiques se multiplient actuellement contre les établissements de santé en France. Des pirates informatiques ont ainsi paralysé les hôpitaux de Dax et de Villefranche-sur-Saône les 8 et 15 février dernier.

Le 19 février, l'Agence du numérique en santé indiquait également sur son site qu'une liste de 50.000 identifiants de connexion d'agents de centres hospitaliers était en vente sur un forum cybercriminel.

"Il y a eu 27 cyberattaques d'hôpitaux en 2020 et depuis le début de l'année 2021, c'est une attaque par semaine", relevait ainsi la semaine dernière le secrétaire d'Etat chargé du numérique, Cédric O.

Cette recrudescence a amené le gouvernement à déployer de nouveaux budgets pour renforcer la sécurité de ces établissements.

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
8 avis
Note moyenne : 2.25
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 01/03/2021

Le redressement de l'activité du Groupe Encres Dubuit au cours du second semestre 2020 n'a pas été suffisant pour atténuer les pertes du 1er semestre...

Publié le 01/03/2021

Ekpo Fuel Cell Technologies, la coentreprise entre ElringKlinger (60%) et Plastic Omnium (40%), est désormais opérationnelle. Le management de la société commune est assuré par 3 directeurs…

Publié le 01/03/2021

La FDA a donné son feu vert à la mise sur le marché en urgence du vaccin de J&J contre le Covid-19, qui a pour avantage de ne nécessiter qu'une seule injection.

Publié le 01/03/2021

Le montant et les détails financiers de l'opération ne sont pas divulgués...

Publié le 01/03/2021

Avec plus de 50 sessions, 80 leaders d'opinion et des milliers de participants, l'événement OTT Summit USA 2021 se concentre sur 3 thèmes principaux : la stratégie, le contenu et la technologie...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne