5 167.66 PTS
-0.17 %
5 164.00
-0.24 %
SBF 120 PTS
4 128.61
-0.19 %
DAX PTS
12 227.92
-0.29 %
Dowjones PTS
22 024.87
+0.12 %
5 917.42
+0.00 %
Nikkei PTS
19 702.63
-0.14 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Fromageries Bel: chute du bénéfice net, malgré la hausse des ventes

| AFP | 78 | Aucun vote sur cette news
Dépôt de lait dans l'usine de fromage du groupe Bel, à Evron (Mayenne), le 22 septembre 2016
Dépôt de lait dans l'usine de fromage du groupe Bel, à Evron (Mayenne), le 22 septembre 2016 ( JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives )

Le groupe Bel a annoncé vendredi une chute de son bénéfice net de 24% au premier semestre, en dépit d'une hausse de ses ventes grâce à l'intégration de MOM.

Les ventes des Fromageries Bel qui produisent notamment les fromages Vache qui rit, Kiri et Babybel ont affiché une croissance de 14,9%, à 1,6 milliard d'euros, grâce à l'intégration du Groupe Mont-Blanc Materne (MOM) qui en représente 14,1%, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Après prise en compte du résultat financier et des charges d’impôt, le bénéfice net du premier semestre s'élève à 85 millions d'euros, contre 111 millions au 30 juin 2016, soit une baisse de près de 24%.

Le résultat opérationnel de Bel s'inscrit également en baisse de 19,7% par rapport à celui du premier semestre 2016.

La marge opérationnelle du groupe est principalement affectée par le fort ralentissement de l'activité au Moyen-Orient et en Afrique, souligne le groupe.

Après un premier trimestre marqué par une croissance des ventes de 17,5%, mais une décroissance organique de -1,2%, le chiffre d'affaires du deuxième trimestre affiche une croissance organique plus dynamique, portée principalement par les hausses de prix dans les marchés européens (+19% à 908 millions d'euros) et américains (+43,2% à 372 millions d'euros).

"Outre des marchés durablement affectés par les conflits qui entraînent des difficultés d’approvisionnement, on observe une baisse du pouvoir d'achat des populations dans les principaux pays d'Afrique et du Moyen-Orient dépendant des exportations de matières premières, principalement du pétrole. Dans cette zone, les marchés des produits laitiers se sont fortement contractés en un an et la pression concurrentielle s'est renforcée", indique Bel.

Par ailleurs, la filiale du Groupe Fromageries Bel Production France a cédé, le 1er juillet 2017, à son partenaire américain Schreiber Foods l'usine de Cléry le Petit (Meuse), site de production dédié à la fabrication de fromages à pâtes pressées commercialisées notamment sous les marques Cousteron et Port-Salut.

"Dans le cadre de la reprise de l'activité, et de l'ensemble du personnel du site, le groupe a signé avec Schreiber Foods un accord de sous-traitance pour poursuivre la production et l'approvisionnement de ces produits", ajoute Bel sans dévoiler le montant de la transaction.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/03/2017

Gascogne a fait état d'une hausse de 4,2% de son bénéfice net consolidé 2016 à 7,4 millions d'euros et de 31,7% de son Ebitda à 22 millions grâce aux efforts sur la maîtrise de la masse…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/08/2017

Diversification bien engagé

Publié le 17/08/2017

L'analyste suit AccorHotels sur un avis négatif...

Publié le 17/08/2017

NetApp a publié des comptes supérieurs aux attentes pour son premier trimestre fiscal...

Publié le 17/08/2017

L'analyste revalorise mais reste vendeur...

Publié le 17/08/2017

EDF gagne 1,44% à 9,167 euros et signe la plus forte hausse du SBF 120 après avoir annoncé hier que la revue des dossiers de fabrication de l'usine Creusot Forge était déjà prévue dans…

CONTENUS SPONSORISÉS