En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 078.99 PTS
-0.74 %
5 070.00
-0.91 %
SBF 120 PTS
4 062.61
-1.00 %
DAX PTS
11 539.50
-0.43 %
Dowjones PTS
25 379.45
-1.27 %
7 116.09
+0.00 %
1.147
+0.13 %

Fraude fiscale: le Panama donne le coup d'envoi à l'échange d'informations

| AFP | 182 | Aucun vote sur cette news
Une vue de Panama City, le 4 avril 2016
Une vue de Panama City, le 4 avril 2016 ( RODRIGO ARANGUA / AFP/Archives )

Le Panama a commencé fin septembre à procéder à des échanges automatiques d'informations selon les normes de l'OCDE contre la fraude fiscale, a annoncé mercredi le gouvernement panaméen.

"Pour la première fois, un échange automatique d'informations a été effectué", a déclaré en conférence de presse le directeur général des Finances David Hidalgo.

Ce premier échange a été réalisé le 28 septembre dernier, soit deux jours avant la date limite pour que le Panama se mette en règle avec les normes de l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), a-t-il précisé.

A cette occasion, le Panama a fourni 670 rapports de 337 entités financières, a encore indiqué M. Hidalgo.

Le Panama s'est engagé à échanger des données émanant de ses institutions financières avec 33 pays. Un chiffre que le pays d'Amérique centrale souhaite augmenter dès l'année prochaine.

Parmi les bénéficiaires de ces échanges d'informations figurent notamment la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, le Portugal, l'Espagne, l'Italie, le Mexique, le Japon, l'Irlande, le Luxembourg, les Pays-Bas, l'Australie et l'Inde.

"C'est positif de respecter ces normes et nos engagements afin de ne pas figurer sur une liste" noire des paradis fiscaux, a souligné le directeur général des Finances du Panama.

De son côté, Alejandro Santos, chef de mission du Fonds monétaire international (FMI), a engagé le Panama à approuver un projet de loi actuellement à l'examen par le Parlement, qui prévoit de sanctionner par cinq années de prison toute évasion fiscale supérieure à 300.000 dollars.

"C'est très important, pour démontrer que (le Panama) continue ses progrès pour lutter contre le blanchiment d'argent", et qu'il évite ainsi d'être inscrit sur une liste noire des paradis fiscaux, a insisté le responsable du FMI.

A la suite du scandale d'évasion fiscale des "Panama Papers" en 2016, l'OCDE a accusé le pays centro-américain d'être "le dernier grand bastion" où peuvent se cacher des grandes fortunes.

La France a alors inscrit le Panama sur sa liste des paradis fiscaux. L'Union européenne avait fait de même avant de se raviser peu après.

Ces mises à l'index ont poussé le Panama à accélérer des réformes de la réglementation de son secteur financier et à adhérer à plusieurs accords de l'OCDE, notamment celui sur l'échange automatique d'informations.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

La direction d'Air France aurait proposé un accord salarial devant être signé d'ici 15 heures, ce vendredi. C’est ce qu’ont déclaré à Reuters les représentants des syndicats CFDT et…

Publié le 19/10/2018

Le groupement Alise, piloté par Vinci Energies, et Eiffage Énergie Systèmes, ont annoncé avoir remporté le contrat de réalisation de l'ensemble de l'architecture électrique de la ligne 15 Sud…

Publié le 19/10/2018

Mais pas encore les 35.000$ promis !

Publié le 19/10/2018

AccorHotels annonce la nomination d'Emlyn Brown au poste de Directeur du Bien-Être pour les marques Luxe et Haut de Gamme...

Publié le 19/10/2018

Bouygues dégringole de 9,77% à 32,84 euros au lendemain de la révision à la baisse des perspectives de ses activités de construction et du groupe pour 2018. Cet avertissement a été lancé deux…