En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 127.87 PTS
+0.51 %
5 120.00
+0.36 %
SBF 120 PTS
4 094.85
+0.39 %
DAX PTS
11 536.27
+0.56 %
Dowjones PTS
25 286.49
+0.00 %
6 830.91
+0.00 %
1.129
+0.03 %

François de Rugy veut "faire payer les responsables" de la marée noire dans le Var

| AFP | 211 | 5 par 1 internautes
Le ministre français de l'Environnement et de la Transition Ecologique sur la plage de Ramatuelle, le 23 octobre 2018
Le ministre français de l'Environnement et de la Transition Ecologique sur la plage de Ramatuelle, le 23 octobre 2018 ( Boris HORVAT / AFP )

Des prélèvements des déchets d'hydrocarbure collectés sur la côte varoise vont être expertisés pour "faire payer les responsables de la pollution", a déclaré jeudi François de Rugy, ministre de la Transition écologique, à l'occasion d'un déplacement dans le Var.

François de Rugy a fait état de "prélèvements systématiques de tous les déchets d’hydrocarbures collectés de façon à ce qu’on puisse identifier, recouper avec les prélèvements qui ont été effectués à la sortie des soutes du Virginia, le porte-conteneurs qui a perdu ces éléments, de manière à faire payer ensuite les responsables de la pollution".

Une semaine après l’arrivée sur les côtes du Var de nappes de pétrole et le déclenchement du plan Polmar, le ministre a inspecté le dispositif de dépollution sur les plages de Pampelonne et sur la commune de Ramatuelle, avant de se rendre sur les îles de Porquerolles et de Port-Cros, elles aussi touchées.

Le ministre de l'Environnement François de Rugy se rend sur les plages polluées du Var, le 23 octobre 2018 à Ramatuelle
Le ministre de l'Environnement François de Rugy se rend sur les plages polluées du Var, le 23 octobre 2018 à Ramatuelle ( Boris HORVAT / AFP )

Déclenché le 16 octobre, neuf jours après la collision du porte-conteneurs Virginia et du roulier tunisien l’Ulysse, le plan Polmar a permis de déployer des équipes de dépollution sur terre sur les plages de Sainte-Maxime, Saint-Tropez, Ramatuelle et Hyères, et en mer avec l’emploi d’un navire dépollueur, le Jason, positionné autour des îles du Levant (Porquerolles et Port-Cros).

"Malheureusement, il y a une partie qui est arrivée sur les côtes et je comprends l’émoi des habitants du Var par rapport à cette situation", a déclaré le ministre estimant que "les polémiques sont vraiment malvenues parce que depuis le début, on suit la nappe avec des moyens maritimes et aériens et on a pompé tout ce qu’on a pu pomper".

"Jusqu’à la dernière galette, jusqu’à la dernière boulette, on luttera pour nettoyer, pour dépolluer et ensuite pour éliminer ces déchets qui auront été collectés", a promis le ministre.

Pollution au pétrole sur la Côte d'Azur
Pollution au pétrole sur la Côte d'Azur ( / AFP )

Entre 150 et 200 personnels du département sont engagés sur les plages pour ramasser les galettes de pétrole, ainsi que 80 personnes d’une entreprise privée de dépollution.

Les opérations de dépollution des côtes pourraient durer "des mois", a indiqué la préfecture du Var. La préfecture maritime de Toulon estime à 530 m3 la quantité de fioul lourd qui s’est échappé des soutes du Virginia, dont 70% ont pu être récupérés par le dispositif mis en place près du lieu de la collision.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/11/2018

Par courrier reçu le 14 novembre 2018 par l'AMF, le groupe familial Deconinck a déclaré à l'Autorité des marchés financiers avoir franchi en hausse,...

Publié le 14/11/2018

Euroland Corporate reste 'acheteur' d'OL Groupe après la publication de chiffres trimestriels qualifiés de 'solides' par le broker...

Publié le 14/11/2018

Kellogg est attendu en baisse à l'ouverture de Wall Street. Selon une source de marché, JPMorgan a dégradé sa recommandation sur le titre de Surpondérer à Neutre et abaissé son objectif de…

Publié le 14/11/2018

Iliad grimpe de 6,53% à 106,25 euros, et signe la plus forte hausse du SRD et du SBF 120 dans le sillage d'une publication trimestrielle en demi-teinte. L'opérateur a continué de perdre des…

Publié le 14/11/2018

Des cours à surveiller de près...