5 530.76 PTS
-0.08 %
5 528.5
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 422.21
-0.13 %
DAX PTS
13 547.85
-0.09 %
Dowjones PTS
26 210.81
-0.01 %
6 963.46
+0.00 %
Nikkei PTS
23 940.78
-0.76 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

France: les autorités veulent limiter le crédit aux grandes entreprises endettées

| AFP | 362 | Aucun vote sur cette news
Bruno Le Maire,ministre de l'Economie et des finances
Bruno Le Maire,ministre de l'Economie et des finances ( FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives )

Le Haut conseil de stabilité financière (HSCF), qui réunit le gouvernement et les principaux régulateurs financiers, a fait part vendredi de son intention de limiter les prêts des principales banques françaises aux grandes sociétés les plus endettées.

Présidé par Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des finances, l'organisme a tenu sa réunion trimestrielle, la quinzième depuis sa création en 2013. Y siègent également entre autres les dirigeants de la Banque de France et de l'Autorité des marchés financiers (AMF) afin de surveiller la stabilité du système financier français.

Le Haut conseil n'a globalement pas changé de diagnostic depuis sa dernière réunion en septembre. D'un côté, il prend note d'une amélioration des perspectives économiques, et de l'autre, il continue à considérer que le plus gros risque pour le système réside dans l'accélération de l'endettement, que ce soit des entreprises non financières ou des ménages.

"S'agissant des sociétés non financières, leur endettement rapporté au produit intérieur brut (PIB) est caractérisé par une hausse presque continue depuis 2005", dit-il dans un communiqué.

Principale nouveauté de ce compte-rendu, le HCSF veut durcir les règles auprès des principales banques françaises dites "systémiques", c'est-à-dire celles dont un effondrement pourrait provoquer de graves turbulences économiques, en ce qui concerne leurs prêts aux grandes entreprises les plus endettées.

L'organisme envisage "dans un premier temps" d'interdire aux grandes banques d'être exposées à un niveau représentant plus de 5% de leurs fonds propres aux entreprises concernées, dont le nombre exact n'est pas précisé.

Au sein du HCSF, on indique qu'il sera difficile de donner beaucoup de précisions publiques sur les seuils d'endettement concernés, au vu du secret bancaire.

En tout état de cause, la mesure doit d'abord être discutée auprès des principales autorités européennes concernées, dont la Banque centrale européenne (BCE), l'Autorité bancaire européenne (ABE) et la Commission européenne.

Le HCSF, dont les décisions sont publiées au Journal officiel, précisera ensuite les modalités de sa décision. En son sein, on table sur une adoption à la fin du premier semestre 2018.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2018

En repli en matinée, les principaux marchés actions européens évoluent désormais proches de l'équilibre. Les investisseurs ont bien réagi à la publication d'enquêtes PMI confirmant…

Publié le 24/01/2018

Le champ est opéré par Chevron. Le montant de l'investissement n'a pas été communiqué...

Publié le 24/01/2018

United Technologies a vu son bénéfice net chuter au quatrième trimestre, pour passer de plus d'un milliard de dollars à 397 millions, soit de 1,25 à 0,50 dollar par action. Hors éléments…

Publié le 24/01/2018

Le rendement élevé du coupon servi par la société ne suffit pas à rassurer les investisseurs...

Publié le 24/01/2018

Initiation de couverture à l'achat

CONTENUS SPONSORISÉS