En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 095.07 PTS
-0.02 %
5 090.00
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 073.02
-0.12 %
DAX PTS
11 614.16
+0.78 %
Dowjones PTS
25 250.55
-0.35 %
7 068.67
-1.24 %
1.158
+0.01 %

France: le "produit intérieur brut" de l'agriculture remonte de 8,2% en 2017

| AFP | 365 | Aucun vote sur cette news
Vue aérienne d'un champ de blé près de Montoire-sur-le-Loir (centre), le 11 mai 2018
Vue aérienne d'un champ de blé près de Montoire-sur-le-Loir (centre), le 11 mai 2018 ( GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives )

La contribution de la branche agricole au produit intérieur brut français est remontée de 8,2% en 2017 du fait des volumes produits, après une chute de 9% en 2016, selon une étude de l'Insee publiée jeudi.

La valeur de la production agricole, hors subventions sur les produits, se redresse également (+3,2%) grâce à une forte remontée des volumes, sans compenser toutefois la chute de 2016 (-6,4%).

Dans le détail, la valeur de la production végétale augmente de 1,9%. Le redressement des volumes, en particulier celui des céréales après les récoltes catastrophiques de 2016, est atténué par la baisse des prix.

En revanche, la valeur de la production animale s'accroît nettement: les volumes poursuivent leur repli (-1%), mais les prix, notamment du lait, se redressent fortement pour la première fois en quatre ans (+6,8%). Toutefois, les prix de 2017 restent inférieurs à ceux de 2014, explique l'Insee.

Les charges des agriculteurs se réduisent pour la quatrième année consécutive, l'allègement de la facture provenant principalement des achats d'engrais et de l'alimentation animale, le recours à des aliments produits au sein même de l'exploitation s'accentuant (+7,1% en volume). Cette évolution favorable vient s'ajouter à la hausse de la valeur de la production, selon l'Insee.

Par ailleurs, en 2017, le solde des échanges extérieurs de produits agricoles a continué à baisser à 0,4 milliard d'euros, en recul de 0,8 milliard par rapport à 2016.

La "contre-performance" à l'exportation s'explique essentiellement selon l'Insee par la nouvelle chute des ventes de céréales (–0,7 milliard d'euros, soit –11,8%) car la mauvaise récolte 2016 pèse sur les ventes du premier semestre 2017. La hausse des importations est principalement due à celles de fruits (+0,2 milliard) et de légumes (+0,6 milliard).

La FNSEA a souligné jeudi dans un communiqué que les chiffre de l'Insee représentent "un rattrapage en trompe l'œil, qui ne compense même pas les pertes de 2016".

"Même si globalement les prix des productions animales se redressent et que la météo a été plus clémente pour les productions végétales en 2017, la situation est toujours critique pour beaucoup d'agriculteurs après plusieurs années de crises économiques, climatiques et diplomatiques", assure le syndicat.

La FNSEA dénonce en particulier "l'ouverture de nouveaux contingents (CETA, Mercosur, Mexique...) et la mise en concurrence avec des pays ne pratiquant pas la même agriculture va accentuer cette pression à la baisse sur les prix".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

L'Eanm est le congrès de référence pour le secteur de la médecine nucléaire

Publié le 15/10/2018

Performance au rendez-vous...

Publié le 15/10/2018

Les deux sociétés de communications et d'électronique de défense Harris et L3 ont annoncé dimanche une "fusion entre égaux", qui créera un ensemble affichant des ventes annuelles de 16 Mds$.

Publié le 15/10/2018

Le projet bénéficiera d'un contrat de rémunération d'une durée de 10 ans à compter de sa mise en service prévue à la fin de l'année 2019...

Publié le 15/10/2018

Muriel Benedetto Marmilloud travaillera aux côtés du Président Directeur Général, Olivier Jallabert...