5 281.58 PTS
+1.13 %
5 278.5
+1.14 %
SBF 120 PTS
4 231.68
+1.11 %
DAX PTS
12 451.96
+0.86 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
-0.36 %
Nikkei PTS
21 720.25
+1.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

France: la pénurie de beurre "ne va pas durer"

| AFP | 164 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert le 22 septembre 2017 à Paris
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert le 22 septembre 2017 à Paris ( PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives )

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, a affirmé mardi que la pénurie de beurre, qui commence à se faire sentir en France, "ne va pas durer" car la production de lait "va remonter".

"Notre marché national se trouve en déficit de fourniture (...) de beurre", a reconnu M. Travert sur Sud Radio.

Cette situation découle d'"une baisse de la collecte (de lait, ndlr) sur la période d'été, conjuguée à (une) demande très forte de pays étrangers (...) ce qui a fait monter les prix", a-t-il expliqué.

Mais "cette pénurie ne va pas durer puisque de toute façon nous avons une production laitière très importante dans notre pays" et que "cette production va remonter puisque nous arrivons dans la période automnale et hivernale".

"Nous allons revenir sur une collecte beaucoup plus importante et donc je pense que les choses vont revenir progressivement dans l'ordre", a-t-il déclaré, assurant qu'"il y aura de toute façon assez de matière première pour que les uns et les autres puissent faire leur travail".

Le ministre de l'Agriculture envisage cependant de "saisir le médiateur des relations commerciales agricoles" au sujet des prix du beurre.

Les cours mondiaux ont flambé sous l'effet de la pénurie, passant de 2.500 euros la tonne au printemps 2016 à 7.000 euros cet été.

"Le médiateur pourrait être utilement saisi pour (...) trouver les moyens de remettre autour de la table les distributeurs et les transformateurs pour trouver un accord", a estimé M. Travert.

"Il va falloir le faire", mais "il n'y a pas d'ultimatum aujourd'hui", a-t-il toutefois ajouté.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/02/2018

SOFRAGI Société Française de Gestion et d'Investissement   SA au  Capital de 3.100.000 euros Siège Social : 37, avenue des Champs Elysées - 75008…

Publié le 16/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

Publié le 16/02/2018

SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET FINANCIÈRE DE L'ARTOIS   COMMUNIQUÉ DE PRESSE   Chiffre d'affaires 2017 Le 16 février 2018 …

Publié le 16/02/2018

      Bilan semestriel du contrat de liquidité GAUMONT contracté avec la société EXANE BNP PARIBAS   Neuilly-sur-Seine, le 16 février…

Publié le 16/02/2018

Prismaflex International a levé 1,8 million d'euros auprès d'un nombre restreint d'investisseurs institutionnels français dans le cadre d'une augmentation de capital avec suppression du droit…

CONTENUS SPONSORISÉS