Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 583.07 PTS
-1.73 %
5 570.00
-1.86 %
SBF 120 PTS
4 428.72
-1.71 %
DAX PTS
13 710.35
-1.99 %
Dow Jones PTS
30 623.95
-1.19 %
12 797.59
-0.78 %
1.208
-0.56 %

France : la croissance revue en baisse pour 2020 (BdF)

| Boursier | 645 | Aucun vote sur cette news

La croissance française devrait se tasser l'an prochain pour tomber à 1,1%, selon la Banque de France contre +1,3% attendu jusqu'ici. L'environnement mondial est à blâmer, l'impact des grèves contre la réforme des retraites étant dur à chiffrer.

France : la croissance revue en baisse pour 2020 (BdF)
Credits Reuters

La dégradation de l'environnement économique international a porté lundi la Banque de France a revoir en baisse ses prévisions de croissance pour la France en 2020. La croissance du PIB français devrait ainsi se tasser l'an prochain à +1,1%, selon la Banque de France (BdF) contre +1,3% attendu jusqu'ici.

Le frein à l'international devrait se traduire par un ralentissement marqué des exportations, estime la BdF dans ses dernières projections trimestrielles, publiées à la veille de la sortie de la dernière note de conjoncture de l'Insee, attendue ce mardi.

+1,3% attendu pour 2019

La croissance devrait néanmoins rester soutenue par le dynamisme de la demande intérieure et elle devrait ensuite remonter à 1,3% en 2021 (contre 1,4% précédemment attendu) puis à nouveau à 1,3% en 2022, grâce au redressement du commerce extérieur, poursuit la BdF.

Ces prévisions interviennent alors que le gouvernement vient d'abaisser son estimation de croissance à 1,3% pour 2019 (contre 1,4% précédemment), après une hausse de 1,7% en 2018. Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a fait ces nouvelles prévisions lundi sur 'BFMTV', en ajoutant qu'il fallait s'attendre à "un ralentissement pour 2020", sans donner de chiffre précis.

Les mouvements sociaux pèsent généralement peu sur la croissance

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, interrogé par le quotidien 'Le Figaro' a indiqué que "les choses semblent se détendre entre la Chine et les Etats-Unis depuis vendredi; mais cet accord de 'Phase 1' ne réglera pas tous les différends de fond et la politique commerciale américaine reste trop imprévisible".

Par ailleurs, M. Villeroy de Galhau a estimé qu'il il est trop tôt pour estimer l'impact éventuel sur la croissance des grèves en cours contre la réforme du système des retraites. "Notre expérience historique est cependant que ces mouvements pèsent finalement peu sur la croissance de l'économie, avec plutôt un simple décalage de l'activité, notamment avec les Gilets jaunes il y a un an et lors des grandes grèves de 1995", a-t-il dit au 'Figaro'

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/01/2021

PE 2022 autour de 9...

Publié le 15/01/2021

Pour célébrer le premier jour d’introduction en Bourse de Stellantis – qui naitra de la fusion de Fiat Chrysler et de PSA - John Elkann (son président) et Carlos Tavares (son directeur…

Publié le 15/01/2021

John Elkann, président de Stellantis, et Carlos Tavares, CEO de Stellantis, nouvelle entité née du rapprochement entre PSA et Fiat Chrysler, sonneront...

Publié le 15/01/2021

Après une analyse détaillée des positions Climat de l'American Petroleum Institute (API), le groupe Total a annoncé sa décision de ne pas renouveler...

Publié le 15/01/2021

À la suite d'une analyse détaillée des positions Climat de l'American Petroleum Institute (API), Total annonce sa décision de ne pas renouveler son adhésion pour 2021. Le Groupe évalue chaque…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne