En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 410.59 PTS
+0.02 %
5 408.50
-0.01 %
SBF 120 PTS
4 332.70
-0.02 %
DAX PTS
12 570.44
+0.07 %
Dowjones PTS
25 064.36
+0.18 %
7 357.90
+0.00 %
Nikkei PTS
22 697.36
+0.44 %

Ford: la direction Europe absente à Blanquefort, dit craindre pour sa "sécurité"

| AFP | 163 | Aucun vote sur cette news
Entrée de l'usine Ford à Blanquefort près de Bordeaux en février 2018
Entrée de l'usine Ford à Blanquefort près de Bordeaux en février 2018 ( NICOLAS TUCAT / AFP/Archives )

La direction de Ford Europe a renoncé à se rendre jeudi à Blanquefort (Gironde) pour informer le personnel sur l'avenir du site et de ses 910 salariés, que le constructeur abandonnera après 2019, invoquant des craintes sur la "sécurité" de ses représentants.

Selon la direction de la communication de Ford, interrogée par l'AFP, "il y a eu la semaine dernière lors de la tenue du comité de suivi à la préfecture (de Gironde) un certain nombre d'incidents qui ont été menés par quelques manifestants et qui ont perturbé le départ des véhicules qui transportaient les représentants de Ford Europe".

"Il y a bien eu une manifestation mais pas d'incident", a pourtant assuré à l'AFP la préfecture de la Gironde, qui accueillait le 9 mars à Bordeaux cette réunion rassemblant l'Etat, la direction du constructeur automobile, les syndicats et élus locaux.

Pour la direction de Ford, "le but du comité d'établissement aujourd'hui (jeudi) est principalement de confirmer un certain nombre de données chiffrées, et de discuter de l'équipe dédiée qui sera en charge de la recherche d'un repreneur" pour le site de production de boîtes de vitesse de Blanquefort.

"Bien que d'une façon générale les représentants du management européen de Ford préfèrent rencontrer le comité d'établissement en personne et se déplacer sur le site, les incidents qui ont émaillé la réunion de la semaine dernière les incitent à considérer que la sécurité des employés n'est pas assurée et ils préfèrent faire cette réunion par téléphone", a ajouté la direction de la communication.

Une décision qui a outré les syndicats de l'usine, où Ford a annoncé qu'il ne produirait plus rien au-delà de 2019.

"Quel culot et quel mépris des salariés !", a réagi dans un communiqué la CGT de Ford. "Ces dirigeants font un grossier cinéma et tentent ainsi d'inverser les rôles. En vrai, c'est la multinationale qui menace aujourd'hui 900 emplois directs et 3.000 emplois induits. C'est Ford qui met en danger autant de salariés et de familles", ajoute la CGT, qui a décidé de boycotter la visioconférence avec la direction de Ford Europe et appelé à un "débrayage" avec d'autres syndicats.

Selon les syndicats, Ford a reçu au total 50 millions d'euros de financements publics en échange de la garantie de maintenir un millier d'emplois sur le site pendant cinq ans. Mais l'accord s'achève fin mai, ce qui selon élus et syndicalistes n'est pas étranger à l'annonce de Ford Europe, le 27 février, de quitter son usine girondine.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Le loueur chinois ICBC Leasing aurait financé l'essentiel d'une commande provisoire de 80 avions A320neo, selon les informations de Reuters. Hier, Airbus avait fait part d’un protocole d'accord…

Publié le 17/07/2018

Casino (+3,51% à 35,09 euros) occupe la première place du SBF 120 après avoir dévoilé des performances supérieures aux attentes au titre du deuxième trimestre. Sur cette période, le…

Publié le 17/07/2018

L'assemblée générale mixte des actionnaires de la société WeAccess du 29 juin a approuvé à l'unanimité d'augmenter le capital social de la société de...

Publié le 17/07/2018

Spie France annonce la nomination de Jean-Jacques Bucher au poste de directeur stratégie et développement commercial. Agé de 55 ans, Jean-Jacques Bucher a effectué la majeure partie de sa…

Publié le 17/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough (jour 2), Airbus annonce une commande de 8 avions A350-900 de la part d'un client dont le nom n’a pas été communiqué. Au prix catalogue, le…