En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Force ouvrière réclame le maintien des contrats aidés

| AFP | 340 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, à Paris le 6 juillet 2016
Le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, à Paris le 6 juillet 2016 ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

Force ouvrière a réclamé mercredi le maintien des contrats aidés, qui ont "des effets favorables sur l'emploi et le chômage", jugeant "inquiétante" la volonté du gouvernement de réduire ses effectifs au profit de la formation.

"En période de crise, (les contrats aidés sont) une nécessité pour l'insertion dans l'emploi de qualité", a écrit FO dans un communiqué, tout en demandant "une pleine mobilisation des crédits alloués pour (leur) financement".

"Ces contrats doivent être maintenus, et d'une durée suffisamment longue avec une accentuation de l'accompagnement individuel renforcé des bénéficiaires", réclame le syndicat.

La centrale s'inquiète que "plusieurs directions d'agence Pôle emploi ont déjà reçu des instructions pour geler leur financement".

Elle juge "tout aussi inquiétantes" les déclarations de la ministre du Travail Muriel Pénicaud, qui avait estimé au début du mois que les contrats aidés étaient "coûteux" et "pas efficaces dans la lutte contre le chômage". Plutôt que dans les contrats aidés, la ministre préférait "investir dans la formation".

"FO n'oppose pas formation et aide à l'insertion dans l'emploi, qui recouvrent des dispositifs et objectifs complémentaires", ajoute le syndicat.

Selon lui, "accroître le nombre de contrats aidés en période de ralentissement économique a des effets favorables sur l'emploi et le chômage".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Alors qu'Air France KLM cherche son nouveau PDG, la compagnie néerlandaise KLM s'est plainte de ne pas être suffisamment considérée. Son conseil réclame un changement de gouvernance, selon le…

Publié le 22/06/2018

Un résumé de l'Assemblée générale sera bientôt disponible sur le site Noxxon...

Publié le 22/06/2018

Le prix d'émission des actions nouvelles sera au moins égal à la moyenne pondérée par les volumes des 5 dernières séances de bourse...

Publié le 22/06/2018

Le Groupe a souhaité clarifier sa politique de marques et décidé ainsi de se concentrer sur Somfy et les marques associées...

Publié le 22/06/2018

Retour d'Assemblée générale Ober...