En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 789.62 PTS
-0.49 %
4 785.5
-0.40 %
SBF 120 PTS
3 811.50
-0.53 %
DAX PTS
10 739.95
-0.45 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
+0.00 %
1.142
+0.27 %

Football Leaks: N'Golo Kanté, salarié "normal", a renoncé à un montage offshore

| AFP | 194 | Aucun vote sur cette news
N'Golo Kanté (ici le 9 septembre 2018 au Stade de France),
N'Golo Kanté (ici le 9 septembre 2018 au Stade de France), "ce n'est pas un tricheur, juste un peu dans les jeux de cartes", a réagi en souriant son coéquipier en équipe de France Blaise Matuidi, le 15 novembre 2018 à Clairefontaine-en-Yvelines ( FRANCK FIFE / AFP/Archives )

"N'Golo est inflexible: il veut simplement un salaire normal". Après son transfert à Chelsea, le milieu de terrain français N'Golo Kanté a refusé un montage offshore et le versement d'une partie de ses revenus à Jersey, révèle Mediapart mercredi dans le cadre des Football Leaks.

"Après avoir lu de nombreux articles de presse sur les droits à l'image et les enquêtes fiscales lancées contre les joueurs et les clubs, N'Golo est de plus en plus préoccupé par le fait que le montage qu'on lui a proposé pourrait être remis en cause par le fisc. N'Golo a décidé qu'il ne voulait prendre aucun risque", indique le conseiller fiscal de Kanté le 11 mai 2017 dans un courriel envoyé aux dirigeants de Chelsea.

En juin 2016, six semaines avant son transfert de Leicester à Chelsea, une société baptisée NK Promotions avait pourtant été immatriculée à Jersey, un paradis fiscal, selon les Football Leaks. Le montage proposé, dont Mediapart ignore si l'idée vient de Chelsea ou de proches de Kanté, aurait été d'y verser 10% des revenus du joueur sous forme de droits à l'image pour l'étranger, pour contourner l'impôt.

Au total, c'est 20% des revenus du joueur qui devaient être versés sous forme de droits à l'image, soit 1,4 million d'euros par an: la moitié dans une société britannique NK Sports, avec des impôts moins élevés que pour un salaire classique, et l'autre à Jersey, sans taxe.

Dans un premier temps, l'avocat de Kanté laisse entendre que son client "va approuver" ce montage. Mais les choses traînent en longueur et les dirigeants de Chelsea s'impatientent.

Finalement, en mai 2017, le conseiller fiscal du joueur indique que son client refuse ce montage offshore. Et il faudra attendre le 5 février 2018, un an et demi après son arrivée au club, pour qu'un accord définitif soit trouvé.

Kanté "accepte de toucher 20% de son salaire en droits à l'image (deux fois moins taxés que les salaires), mais via sa société britannique NK Sports, qui paiera l'impôt sur les sociétés au Royaume-Uni", écrit Mediapart.

Une histoire qui ne risque pas de faire retomber la cote de popularité du champion du monde, qui fait déjà figure de "chouchou" du public français.

"N'Golo, il fait tout bien en fait. (...) Je ne suis pas surpris. Il fait du N'Golo, tout est parfait. Ce n'est pas un tricheur, juste un peu dans les jeux de cartes", a réagi en souriant Blaise Matuidi, mercredi en conférence de presse à Clairefontaine, à deux jours du déplacement des Bleus aux Pays-Bas en Ligue des nations.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 10/12/2018

En zone euro, les résultats du troisième trimestre furent mitigés, avec une progression des chiffres d'affaires mais une érosion des marges et des prévisions des sociétés, observe SwissLife AM…

Publié le 10/12/2018

Le CAC40 est descendu ce matin jusqu'à 4.775 point mais était déjà allé un peu plus bas jeudi dernier

Publié le 10/12/2018

Eramet chute de plus de 23% à 49,64 euros après avoir atteint 48,12 euros, soit son plus bas niveau depuis juillet 2017, pénalisé par une nouvelle inquiétante. Le groupe minier a constaté des…

Publié le 10/12/2018

1,8 Milliard de dollars...

Publié le 10/12/2018

Les quais de la gare de Berlin desertés le 10 décembre 2018 journée de grève des trains en Allemagne ( Odd ANDERSEN / AFP )L'ensemble des trains sur les grandes lignes en Allemagne étaient à…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

Le dérapage n'a pas tardé...

Publié le 10/12/2018

    Société Européenne au capital de 151.508.201,70 euros Siège social : 22, avenue Montaigne - 75008 Paris 775 670 417 RCS PARIS   Articles L.233-8 II du Code de…

Publié le 10/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre a stoppé sa correction sur le niveau de support clé des 91.9 euros, niveau qui soutient les cours en clôture depuis avril 2017. Du côté des indicateurs…

Publié le 10/12/2018

  Luxembourg, 10th December 2018   SHARES REPURCHASE PROGRAMME Authorized by the shareholders' meeting held on 28th June 2017 Implemented upon the decision of…

Publié le 10/12/2018

PSA propose les premières mesures de reclassement des salariés du site de Saint-Ouen. Ainsi, le constructeur automobile a fait part d’un projet porté par les pouvoirs publics d’implanter un…