En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 479.10 PTS
-
5 467.50
-
SBF 120 PTS
4 386.46
-
DAX PTS
12 374.66
-
Dowjones PTS
26 492.21
-0.26 %
7 563.19
+0.19 %
1.176
-0.02 %

Foodora cessera son activité en France le 29 septembre "au plus tard"

| AFP | 242 | Aucun vote sur cette news
Coursier Foodora en Allemagne à Berlin en janvier 2018
Coursier Foodora en Allemagne à Berlin en janvier 2018 ( John MACDOUGALL / AFP/Archives )

La société allemande de livraison de repas à domicile Foodora, qui a annoncé son retrait de plusieurs pays dont la France, n'a pas trouvé de repreneur dans l'hexagone où elle cessera son activité "au plus tard le 29 septembre", a-t-elle annoncé mercredi.

Foodora compte une quarantaine de salariés permanents en France et quelque 1.500 coursiers au statut d'auto-entrepreneurs tout en ayant une part de rémunération fixe, a précisé la société à l'AFP.

"Les discussions de ces dernières semaines avec de potentiels repreneurs n’ont pu aboutir à un accord satisfaisant permettant à Foodora France de conserver les fondements de son identité : la rémunération fixe et variable des coursiers prestataires ainsi que la proximité avec les partenaires restaurateurs, sélection à la fois complète et pointue de restaurants", affirme l'entreprise dans un communiqué.

Foodora France assure qu'elle "assumera l'ensemble de ses responsabilités contractuelles, réglementaires et sociales de manière rigoureuse et respectueuse de ses employés et partenaires".

Le groupe, qui comme ses concurrents Uber Eats ou Deliveroo, permet aux particuliers de commander via leur smartphone des repas préparés par des restaurants locaux, avait annoncé le 3 août son retrait de France, d'Australie, d'Italie et des Pays-Bas.

Cette décision a été prise par l'actionnaire Delivery Hero, "qui s'attache à atteindre une position de leader sur chacun des marchés où il opère", rappelle le communiqué du groupe.

Foodora a notamment été ces derniers mois la cible des critiques des syndicats australiens et fait l'objet de poursuites devant un tribunal fédéral par le Fair Work Ombudsman (FWO), l'institution qui veille au respect du droit du travail en Australie.

Régulièrement, des coursiers à vélo de plusieurs plateformes de livraison de repas appellent à faire grève pour dénoncer leurs faibles rémunérations et mauvaises conditions de travail. Ainsi, durant la Coupe du Monde, des livreurs en France avaient décidé de ne pas livrer de repas et incité des clients à ne pas effectuer de commandes en signe de solidarité.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Le résultat net, qui intègre désormais un IS à taux plein en raison de la fin en 2017 des déficits reportables, atteint 0,94 ME en croissance de +310,3%...

Publié le 25/09/2018

Pour l'exercice 2018, le Groupe DOM Security maintient sa prévision de chiffre d'affaires de 180 ME hors croissance externe...

Publié le 25/09/2018

Le groupe reste optimiste pour la poursuite de son exercice...

Publié le 25/09/2018

Au 30 juin 2018, les capitaux propres s'élèvent à 11,71 ME...

Publié le 25/09/2018

Le résultat net des entreprises consolidées s'élève à 10,9 ME sur le 1er semestre...