En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.60 PTS
-
5 407.5
-
SBF 120 PTS
4 340.39
-
DAX PTS
12 384.49
+0.43 %
Dowjones PTS
25 822.29
+0.25 %
7 397.23
+0.35 %
1.157
+0.05 %

Fonctionnaires : "l'ensemble des sujets pourra être discuté", assure Griveaux

| AFP | 341 | Aucun vote sur cette news
Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux prononce un discours à l'Élysée, le 3 janvier 2018
Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux prononce un discours à l'Élysée, le 3 janvier 2018 ( BENOIT TESSIER / POOL/AFP )

"L'ensemble des sujets pourra être discuté" entre les syndicats de fonctionnaires et un gouvernement qui n'est "pas élu pour rester les bras croisés", a déclaré dimanche le porte-parole Benjamin Griveaux, Christophe Castaner plaidant pour "tout mettre sur la table", emploi à vie compris.

"Il y aura jusqu'à début 2019 une discussion avec les partenaires sociaux et l'ensemble des sujets pourra être discuté, mais il est important de permettre à nos fonctionnaires une meilleure mobilité professionnelle" et "un meilleur service public", a déclaré M. Griveaux dans "Dimanche en politique" sur France 3.

Face aux critiques syndicales après l'annonce de pistes de réforme, dont un plan de départs volontaires et le recours à davantage de contractuels, le porte-parole a fait valoir qu'"on n'a pas été élus pour rester les bras croisés (…) On ne craint pas que, pour transformer le pays, il faille bousculer les habitudes. Cela va se faire en discutant, de la même manière que le pays a été transformé depuis six mois", comme avec les ordonnances.

"Les syndicats défendent légitimement les intérêts de ceux qu'ils représentent, et nous, l'intérêt général et ce pour quoi on a été élus", a-t-il aussi dit.

Le gouvernement a posé un "cadre de discussion" avec les syndicats de fonctionnaires mais "rien n'est décidé", a assuré de son côté le patron de La République en Marche au "Grand Jury" LCI-Le Figaro-RTL.

"Vous savez très bien que si on disait +venez les amis, on va discuter+, on va discuter longtemps. Je pense que c'est bien d'avoir un cadre de discussion", a-t-il poursuivi, face aux critiques des syndicats, notamment de la CFDT, sur la méthode gouvernementale.

Les pistes de réforme pour la fonction publique, qui viennent s'ajouter à l'objectif présidentiel de 120.000 départs non remplacés d'ici 2022 ont suscité de vives réactions de la gauche et des syndicats.

Pour Christophe Castaner, interrogé sur la question du statut et de l'emploi à vie dont bénéficient actuellement les fonctionnaires, "il faut tout mettre sur la table dans la discussion".

Quant aux 120.000 suppressions de postes, "il n'y a ni plafond, ni plancher. L'objectif, c'est d'apporter le bon service et de dépenser moins d'argent public".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

   Bollène (France) - Le 21 août 2018 - 20:00 (CET)     EGIDE RENFORCE SON ORGANISATION COMMERCIALE AUX ETATS-UNIS   Le groupe Egide (ISIN: FR0000072373 - Reuters:…

Publié le 21/08/2018

Le montant du transfert s'élève à 6,5 ME auxquels pourront s'ajouter des incentives pour un maximum de 3,5 ME...

Publié le 21/08/2018

L'installation reflète l'adoption croissante de la technologie EOS en tant que standard de soin dans les centres orthopédiques...

Publié le 21/08/2018

Nacon officialise sa collaboration avec Marie-Laure 'Kayane' Norindr, joueuse professionnelle de eSport...

Publié le 21/08/2018

Entre le 13 et le 17 août, Bic a racheté pour près de 3,06 millions d’euros de ses propres actions. Ces transactions portent sur environ 39 000 titres rachetés à un prix moyen pondéré…